Ecole Nationale de Police : « la Promotion Union sacrée ne reculera jamais devant l’appel du devoir »

La 50ème Promotion de l’Ecole Nationale de Police (ENP), forte de 639 élèves ayant validé leurs cursus, a effectué sa sortie officielle ce vendredi 23 juillet 2021 à Ouagadougou. La promotion, baptisée « Union sacrée », a choisi comme parrain, le ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, M. Zéphirin Diabré. La cérémonie, elle, avait pour thème : « La formation du policier à l’aune de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale ».

La cérémonie a été présidée en par le ministre d’Etat chargée de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P. Sawadogo, représentant le Premier ministre.

Prenant la parole, le Délégué Général de la Promotion, Emmanuel Daila, a témoigné de la gratitude des élèves au Directeur de l’ENP, aux formateurs, et au parrain. «La Promotion s’engage à ne pas reculer devant l’appel du devoir», a-t-il déclaré.

Dans son allocution, le Directeur Général de l’ENP, Sié Tiéfi Dabiré, a rassuré que cette 50e promotion a bénéficié d’une formation de qualité, alliant théorie, pratique, et outils modernes. Au départ 739 élèves, ils sont 639 à être admis. Parmi eux, 453 élèves sous-officiers de la Police Nationale, et 186 élèves de la Police Municipale.

S’adressant à ses filleuls, le parrain, Zéphirin Diabré, a donné quelques conseils : «Dans une société gangrénée par le cancer de l’argent facile, vous avez l’impérieux devoir de rester sur le sentier de l’intégrité», a-t-il dit.

Relevant que la mission du policier est devenu plus complexe dans ce contexte de terrorisme, Zéphirin Diabré a encouragé ses filleuils à faire leur travail avec amour, dévouement et patriotisme.

Dans le discours officiel de sortie de promotion, le ministre de la sécurité, Maxime Koné, a demandé que le public observe une minute de silence en mémoire des victimes des attaques terroristes. Puis, il a invité les nouveaux policiers à éviter trois écueils : les querelles de clochers entre corps, les incompréhensions entre les supérieurs et les subalternes, et le non-respect des droits humains.

«Soyez le bouclier de la veuve et de l’orphélin!», a recommandé le ministre de la sécurité. Le chef du département de la sécurité a aussi invité les policiers de la 50e Promotion de la Police Nationale à cultiver, dans leurs carrières, la discipline, l’ordre, le respect de la hiérarchie, et l’intégrité.

Animation, défilés, parades et plantation symbolique d’un arbre, ont rythmé la cérémonie de sortie de promotion. En solidarité avec la Police Nationale, comme de coutume, des militaires ont défilé.