Workplace

Pô : tensions entre militaires et civils, pour une affaire de femme

Plusieurs personnes ont été blessées dans la nuit de lundi à mardi par des militaires qui ont effectué des représailles dans la ville, à la suite d’un différend qui a opposé un des leurs à un groupe de civils.

Dimanche soir un militaire a été molesté par des civils à cause, semble-t-il, d’une histoire de mœurs.

Les choses seraient rentrées dans l’ordre à la suite d’une réconciliation à l’amiable entre les protagonistes au niveau des autorités militaires.

Mais contre toute attente, lundi vers 22h, un groupe de militaires a fait une descente musclée dans la ville, frappant les citadins aveuglement.

Un journaliste de l’AIB a vu plusieurs blessés au CMA de Pô.

En réaction, des populations ont bloqué la principale artère de Pô (nationale de 5) pour dénoncer les violences subies, exiger la prise en charge des blessés et des dédommagements.

Elles exigent surtout que les militaires incriminés soient identifiés et mutés, au vu et au su de tous, avant la levée des barricades.

Le grand marché de Pô est entrain de refermer ses portes et le Haut-commissaire du Nahouri a convoqué une réunion d’urgence.


Source : Agence d’information du Burkina

Workplace