Workplace

Ouagadougou : trois réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire par la Police Nationale

Ce sont au total sept (07) personnes, formant trois (03) réseaux différents, qui ont été mises aux arrêts par la Police Nationale. Ces groupes de présumés voleurs et trafiquants de stupéfiants, dont les membres ont un âge compris entre 16 et 29 ans, s’adonnaient à des activités illicites dans la ville de Ouagadougou et ses environs.

Le groupe de trafiquants était en collaboration avec des individus opérant à partir de pays voisins, qui leur livraient « leurs marchandises » par l’intermédiaire de leurs acolytes appelés « passeurs ». Les produits étaient ensuite distribués à des grossistes qui étaient chargés de la vente.

Les deux (02) autres groupes, spécialisés dans les vols et cambriolages, évoluaient en binômes, identifiaient leurs cibles qu’ils filaient, et une fois arrivés dans une zone propice, les dépouillaient de tout objet de valeur trouvé en leur possession. Les produits de vol étaient, soit écoulés sur le marché, soit placés dans leurs propres boutiques de vente de pièces détachées.

Les investigations de la Brigade de Recherches du Commissariat Central de Police de la Ville de Ouagadougou ont permis de saisir une arme à feu, des munitions, vingt-cinq (25) kilogrammes de stupéfiants, une vingtaine de motos de diverses marques, des téléphones portables, des numéraires et divers autres objets.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, la Police Nationale a remercié, une fois de plus, la population pour sa collaboration qui a permis l’atteinte de ces résultats. Elle a par ailleurs invité les citoyens à toujours signaler tout cas suspect aux numéros verts mis à leur disposition : les 17, 16 et 1010.

Source : La Police Nationale

Workplace