Workplace

Ordre des médecins : Des poursuites contre des chercheurs, l’Apivirine déconseillé pour le traitement de la COVID

Dans une déclaration rendue publique, le Conseil national de l’Ordre des Médecins du Burkina Faso (CNOMBF) a dit avoir déposé une plainte contre des personnes impliquées dans un essai clinique illégal portant sur l’Apivirine, en lien avec le traitement de la COVID-19.

Workplace
Annonces
Workplace

« …Faisant suite à une information selon laquelle un essai clinique « illégal » se déroulerait dans le service de Pneumologie du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado OUEDRAOGO, le Conseil National de l’Ordre des Médecins du Burkina Faso, à travers un courrier du 18 décembre 2020, a interpellé le Directeur Général du CHUYO aux fins d’obtenir des informations y relatives. », situe le Président du CNOMBF, Pr Charlemagne OUEDRAOGO.

Selon toujours la déclaration, c’est dans l’attente de la réponse du Directeur Général que le Pr Martial OUEDRAOGO a publié les résultats dudit essai clinique qui a été menée par l’Institut de recherche en Sciences de la Santé (IRSS), avec lui-même ( Pr Martial OUEDRAOGO) comme investigateur principal.

Le CNOMBF estime que l’essai clinique a été mené « dans la clandestinité au mépris du cadre règlementaire régissant la conduite des essais cliniques au Burkina Faso. »

Le CNOMBF en sa session extraordinaire en date  du 26 décembre 2020, «  a de ce fait décidé d’engager une poursuite judiciaire contre l’institution ayant mené la recherche et toutes les personnes associées.» Quant au Pr Martial OUEDRAOGO, « il répondra de ses actes devant les instances disciplinaires, de même que tous les autres médecins impliqués».

En l’état actuel, termine la déclaration, le CNOMBF déconseille formellement l’utilisation de l’Apivirine pour traiter la COVID-19.

Charles ILBOUDO

Workplace