Nuit du donneur de sang bénévole : la première édition tient son pari

Dans la soirée de ce vendredi 05 juillet 2024, a eu lieu à Ouagadougou, la première édition de la nuit du donneur de sang bénévole, organisée par la fédération des associations de donneurs de sang bénévole.

Organisée en collaboration avec le Centre national de transfusion sanguine (CNTS), la Nuit du donneur de sang bénévole vise à reconnaître le mérite et à encourager les personnes qui donnent régulièrement de leur sang pour sauver des vies au Burkina Faso.

Annonces

C’était en présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Kargougou, de celui en charge du Sport et de la Jeunesse, Dr Boubacar Sawodogo, de celui en charge de l’environnement, Roger Baro, de responsables administratifs, des acteurs du don bénévole de sang et bien d’autres participants.

Cette première édition de la nuit des donneurs de sang bénévole a été ponctuée d’allocations, de collecte de fonds, de reconnaissance des meilleurs donneurs de sang, agrémentée par des prestations artistiques.

Pour le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Kargougou, l’édition a été un succès. C’est une première édition réussie au regard de la mobilisation du gouvernement, des donneurs de sang bénévoles et des partenaires techniques et financiers, a-t-il soutenu.

Le ministre de la santé a saisi l’occasion pour féliciter le président de la FADOSAB pour tous les efforts réalisés sur le terrain dans la collecte de sang, afin que ce précieux liquide soit disponible pour contribuer à la prise en charge de ceux qui sont dans le besoin.

Dr Robert Kargougou a, une fois de plus, lancé un vibrant appel à tous les Burkinabè pour que l’exemple de patriotisme et d’engagement du Président du Faso soit suivi.

Le président de la FADOSAB, Zoundi Jean Bosco, quant à lui a expliqué que l’idée de l’événement date de 2019. Cependant compte tenu de la pandémie à COVID-19, il était pratiquement impossible de mener une telle activité.

Il s’est réjoui du déroulement de l’événement tout en expliquant que beaucoup d’autres initiatives sont en perspective dans le même cadre, pour promouvoir et magnifier les donneurs de sang, en vue d’instaurer une culture de don de sang au sein de la population.

Il a par ailleurs invité tous les Burkinabè, particulièrement les plus réticents. «Ça n’arrive pas qu’aux autres», a dit le président de la FADOSAB. Et de les inviter à adhérer à ce noble acte qu’est le don bénévole de sang.

Quant au champion national de don de sang, Alioune Abidine Sawadogo, qui totalise 161 dons de sang sur 43 ans, il se dit agréablement surpris par la distinction qu’il a reçue pour sa passion à donner de son sang.

Ce dernier a expliqué les raisons pour lesquelles il pose régulièrement le geste de don de sang. « Dans mon éducation, il est enseigné la pratique de l’entraide, c’est-à-dire, aider autant que possible ceux qui sont dans le besoin», a-t-il révélé en invitant les autres donneurs et ceux qui hésitent encore à franchir son cap.

Cette première édition de la Nuit du donneur de sang bénévole au Burkina Faso fut également une occasion pour inviter à une contribution volontaire en faveur de la mobilisation sociale des donneurs de sang, pour faire face à la période de forte demande de produits sanguins labiles, qui se situe généralement entre les mois de juillet à fin septembre.

Un appel à contribution a été fait au cours de l’événement et pour agir concrètement en faveur de cet appel, le premier responsable du département de la santé, Dr Robert Kargougou, a fait une participation à hauteur de cinq millions de francs CFA.

𝘿𝘾𝙍𝙋-𝙈𝙎𝙃𝙋