Workplace

Nord et Sahel : l’Armée lance une grande offensive nommée “Hounè”

Le 05 mai dernier, l’Armée burkinabè a lancé une opération contre des bases terroristes dans le Nord et le Sahel. L’opération est baptisée “Hounè” qui signifie “Dignité” en Fulfuldé.

Workplace
Annonces
Workplace

«Neutraliser les Groupes Armés Terroristes qui sévissent dans la zone, sécuriser et rassurer les populations et réaffirmer l’autorité de l’Etat». ce sont les objectifs assignés aux unités conventionnelles et spéciales de l’Armée de terre, l’Armée de l’Air et de la Gendarmerie Nationale qui sont mobilisées à cet effet. Les actions sont menées dans les régions du Nord et du Sahel, et le bilan partiel de l’opération, qui est toujours en cours, est d’environ une vingtaine de terroristes «neutralisés, quatre de leurs bases démantelées ainsi que du matériel saisi, dont notamment des armes, des munitions.

Du matériel saisie par l’armée

Dans le point hebdomadaire des opérations de sécurisation du territoire, l’armée a mené plusieurs autres opérations:

  • Le 7 mai dernier, les unités spécialisées du Génies militaire ont neutralisé deux engins improvisés dans la province du Soum. A Tin-Akof, une unité a été déployée, le 5 mai, pour sécuriser la localité après l’attaque contre le village de Menzourou.
  • Le 3 mai, les forces armées nationales ont assuré une mission d’escorte de vivres au profit des déplacés internes du centre-nord.
  • A l’Est, les FDS ont fait des ratissages dans le village de Kodyèl et ont aidé les populations a inhumé les 25 personnes tuées dans cette localité. Dans le cadre du renforcement des relations entre militaires et civils, un détachement militaire de Gayéri, dans la Komondjari, a apporté soin aide aux populations d’un camp peulh à travers un don de vivres.
  • Trois soldats ont été blessés au cours d’une mission d’escorte à Mansila dans le Yagha. Les blessés ont été évacués et pris en charge par les équipes de santé de l’armée.
Workplace