Nigeria : une réémergence du poliovirus détectée dans le nord du pays

Un cas de poliovirus circulant dérivé d’une souche vaccinale (VDPV) de type 2 a été détecté dans l’Etat d’Adamawa, dans le nord du Nigeria, marquant ainsi la réapparition du poliovirus, ont déclaré samedi les autorités locales.

Ce nouveau cas a été détecté un an après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le Nigeria comme une nation exempte de poliomyélite.

Abdullahi Isa, commissaire à la santé et aux services humains de l’Adamawa, qui a confirmé le nouveau cas lors du lancement d’un premier tour de vaccination contre la poliomyélite dans l’Etat, n’a pas précisé quand exactement ce cas avait été détecté.

M. Isa a décrit le VDPV comme « une souche du poliovirus affaibli qui était initialement inclus dans le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) et qui a changé avec le temps, se comportant davantage comme le virus sauvage ou naturel ».

Le nouveau cas rend possible l’apparition du virus transmis, a-t-il estimé.

« La résurgence du poliovirus de type 2 a nécessité le déclenchement immédiat de la première série de mesures de lutte contre les épidémies pour le VPO », a indiqué M. Isa.

Environ 800 professionnels de santé ont été formés comme vaccinateurs dans le cadre de la campagne de vaccination contre le poliovirus en cours dans l’Adamawa, avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), entre autres.

Environ un million d’enfants de moins de cinq ans sont visés par la campagne de vaccination en réponse à la flambée épidémique dans l’Etat.

« L’OMS travaille main dans la main avec le gouvernement de l’Etat pour assurer l’éradication totale du virus et veiller à ce que chaque enfant éligible soit vacciné contre la poliomyélite », a affirmé Iyobosa Igbinovia, coordinateur de l’OMS dans l’Adamawa.

Agence Xinhua