Workplace

Nigeria: 6 enfants tués « par erreur » au cours d’un raid aérien visant des terroristes

Six enfants ont été tués accidentellement lors d’un raid aérien mené par l’armée de l’air nigériane (NAF) contre des terroristes dans l’État du nord du Niger, selon un responsable local.

Le Secrétaire du gouvernement de l’État du Niger, Ahmed Ibrahim Matan, a fait des déclarations jeudi à l’Agence Anadolu (AA) sur l’incident, affirmant que « les enfants ont été tués lors d’une frappe aérienne visant des terroristes ».

« Oui, c’est déjà arrivé » a ajouté Matan.

Il a confirmé que “le gouvernement enquête sur l’incident afin d’en révéler ses circonstances ».

Plus tôt, lors d’une conférence de presse tenue dans la capitale de l’État de Mina, le porte-parole du COSA, Salles Sambo, avait accusé les forces armées nigériennes d’avoir tué 6 enfants et fait exploser des maisons à Chiroro. Sambo a précisé que « les frappes aériennes sont survenues le 13 avril ».

Il a également précisé que « les enfants ont été tués lorsque l’avion de chasse a tenté de bombarder certains des terroristes qui avaient fui vers ces zones en quête de sécurité ».

Sambo a par ailleurs rappelé que « les enfants rentraient chez eux après être allés chercher de l’eau », notant que 4 d’entre eux appartiennent à la même famille.

En février dernier, des frappes aériennes militaires ont tué 12 civils, dont 4 enfants, dans une ville nigériane à la frontière avec la République du Niger, selon le correspondant de l’AA.

*Traduit de l’arabe par Issa Aliou

Workplace