Workplace

Nigeria: 10 étudiants libérés par leurs ravisseurs après le paiement d’une rançon

Des hommes armés dans le nord du Nigeria ont libéré 10 étudiants après le paiement d’une rançon, mais 11 autres sont toujours détenus, malgré les promesses de les libérer tous, selon une organisation non gouvernementale.

Le chef de l’association chrétienne locale, le révérend John Hyab a déclaré, que “Les ravisseurs ont récupéré l’argent il y a trois jours, et les étudiants libérés sont retournés chez leurs parents samedi soir”, selon l’agence Associated Press.

Le révérend Hyab a précisé que les 10 élèves “ont déjà été libérés et seront remis à leurs parents”, une information confirmée par les autorités locales n’ayant cependant pu attester du paiement d’une rançon.

Le 5 juillet, les hommes armés ont pris d’assaut l’école secondaire Bath Baptist à Damishi, dans l’État de Kaduna, dans le nord du pays africain, et ont enlevé au moins 120 élèves, alors que certains ont été libérés.

À son tour, le représentant du Fonds des Nations Unies pour l’enfance UNICEF au Nigéria, Peter Hawkins, a déclaré à Associated Press: “Au cours de l’année écoulée, environ 1 400 enfants ont été enlevés dans leurs écoles, et environ 200 d’entre eux sont toujours en détention.“ Il a fait savoir que “16 enfants sont morts dans les attaques”.

Alors que les écoles se préparent à rouvrir à travers le Nigeria, l’UNICEF a annoncé, jeudi, dans une conférence de presse qu’au moins un million d’enfants ont peur de retourner dans leurs écoles en raison de l’insécurité, qui aggrave la crise de l’éducation, tandis plus de 10 millions d’enfants sont absents.

Les enfants ont été remis à l’agence américaine pour contrôle de leur état de santé et psychologique, après leur libération.

Depuis le début de cette année, des hommes armes ont procédé d’enlèvements de masse dans des écoles du nord du Nigeria ; Cherchant principalement une rançon financière.

Agence Anadolu

Workplace