Niger : le bilan du choléra s’alourdit à 75 décès

Les autorités sanitaires nigériennes ont publié, samedi, un nouveau bilan de l’épidémie de choléra faisant état de soixante-quinze (75) décès.

Dans son « rapport de situation », la direction de surveillance et de la riposte aux épidémies du ministère de la Santé a indiqué que 2091 cas de choléra ont été enregistrés au Niger, dont 75 décès.

Un précédent bilan publié le 19 août par la même direction faisait état de 35 décès.

Six des huit régions du pays ont été touchées par l’épidémie.

Il s’agit des régions de Zinder (sud-est), de Maradi (sud), de Tahoua (nord-ouest), de Dosso(sud-ouest), de Tillaberi (ouest) et de la capitale Niamey.

Les régions de Maradi et de Tahoua sont les plus touchées avec, respectivement, 1129 cas avec 24 décès et 189 cas avec 27 décès.

Elles sont suivies de Zinder avec 250 cas et 14 décès, Niamey avec 59 cas et 9 décès et Dosso avec 50 cas et 1 décès.

L’épidémie du choléra a été officiellement déclarée le 9 août courant par le ministre de la Santé Idi Illiassou Mainassara dans un communiqué.

« La plupart des cas sont en lien avec une épidémie qui sévit depuis plusieurs mois au niveau des régions voisines transfrontalières », avait-il précisé.

Le Niger a connu une autre épidémie de choléra en 2018. Les régions de Maradi, Zinder et Dosso étaient les plus touchées. Au moins soixante-huit (68) personnes avaient perdu la vie.

Agence Anadolu