Niger : l’armée américaine achève son retrait de la base de Niamey

L’armée américaine a achevé, dans la nuit de dimanche à lundi, son retrait de sa base située dans la capitale nigérienne Niamey, ont annoncé les autorités américaines et nigériennes.

“Le ministère de la Défense nationale de la République du Niger et le département de la Défense des États-Unis d’Amérique annoncent que le retrait des forces et équipements de la base aérienne 101 de Niamey est désormais achevé”, a indiqué un communiqué publié par les deux parties et lu à la télévision publique lundi soir par le Chef d’état-major de l’armée de terre nigérienne, le Colonel-major Sani Mahaman Kiaou.

Annonces

“Cette base aérienne, considérée par l’armée américaine comme un site de coopération en matière de sécurité, a accueilli des personnels et des moyens américains dans le cadre de la lutte contre les organisations terroristes dans la région”, a précisé la même source.

“Avec la fermeture du complexe de la base aérienne 101, les forces américaines vont désormais se concentrer sur le retrait de la base 201 d’Agadez”, a précisé le communiqué.

Le retrait des soldats américains du Niger a débuté le 7 juin dernier, suite à un accord signé le 19 mai entre les autorités militaires nigériennes et américaines.

Selon cet accord le retrait de tous les soldats américains du Niger doit s’achever au plus tard le 15 septembre prochain.

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les États-Unis d’Amérique ont déployé plus d’un millier de soldats au Niger.

Ces soldats étaient regroupés dans deux principales bases, une dans la capitale Niamey et une autre à Agadez, la principale ville du nord située près des frontières libyenne et algérienne.

En mars dernier, les autorités militaires nigériennes issues du coup d’État du 26 juillet 2023 ont dénoncé l’accord relatif au statut du personnel militaire des États-Unis d’Amérique et des employés civils du département américain de la Défense sur le territoire de la République du Niger.

Agence Anadolu