Urbanisme et habitat : le ministre SANKARA révèle sa recette

Le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la ville a animé un point de presse ce 26 février 2021. Benewendé Stanislas SANKARA a voulu s’entretenir sans langue de bois avec les médias sur les défis qu’il aura à relever au cours de sa mission.

Pour le nouveau locataire du secteur de l’urbanisme, de l’habitat et de la ville, les chantiers sont immenses. Et pour ce faire, de nombreuses réformes ont été instruites par le chef du Gouvernement. Il y a, entre autres, la réforme des textes régissant le foncier urbain et rural, l’évaluation du processus de la réforme agraire et foncier datant de 1984, et le enforcement de la décentralisation de la gestion foncière.


Concernant les villes, des actions ont été recommandées pour accroître l’attractivité de ces zones, et créer des emplois décents.


Le Gouvernement, à travers les réformes, compte répondre à la problématique des logements par la création d’un environnement propice à l’accroissement de l’offre de logements publics et privés, la production de logements sociaux et économiques, et aussi, l’assainissement de la promotion immobilière sur la base de documents de planification urbaine.

Le ministre est revenu sur la circulaire marquant la suspension des activités des sociétés immobilières. «C’est une circulaire adressée aux structures du ministère jusqu’à nouvel ordre. Ce qui veut dire que cette circulaire ne sera pas levée demain ou après demain, mais elle le sera au moment opportun. Nous avons rencontré les différents acteurs qui interviennent dans le domaine du foncier, et personne n’est contre la circulaire, par contre elle gène beaucoup d’activités. Les différents acteurs sont cependant unanimes sur le fait qu’il faut des réformes‘ », a expliqué Maître SANKARA.


Le ministre a aussi dénoncé les agissements de certains citoyens qu’il juge souvent exagérés : «certaines populations se disent victimes, alors qu’elles ont pris elles-mêmes l’initiative de vendre leurs terres à vil prix, pour après se retourner contre l’Etat»


Pour la réussite de sa mission, Bénéwendé Stanislas SANKARA entend travailler en étroite collaboration avec d’autres ministères et institutions qui traitent transversalement des dossiers liés à l’urbanisme, à l’habitat et à la ville.
Le chef du département ministériel compte relever d’ici la fin de sa mission, les défis suivants : les lotissements, l’apurement du passif sur le foncier urbain, la promotion immobilière, la résorption de l’habitat spontané, l’accès aux logements décents, et les aménagements urbains.