Mois du Patrimoine burkinabè : le Chef de l’Etat invite les Burkinabè à promouvoir nos valeurs endogènes

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a visité, ce mercredi dans la matinée, le Musée national. Cette visite s’inscrit dans le cadre du Mois du Patrimoine burkinabè lancé le 18 avril dernier.

Des célèbres objets du Musée national à l’exposition sur la chefferie traditionnelle en passant par le village “Habitats du Faso”, le Capitaine Ibrahim TRAORE a pu découvrir les modèles d’habitats traditionnels, les armes de guerre, l’art vestimentaire, les symboles et les attributs de la chefferie traditionnelle.

Selon le Chef de l’Etat, sa visite au Musée revêt un double symbole pour notre peuple en quête de sa véritable identité, de paix et d’une souveraineté.

Annonces

La visite a permis au Chef de l’Etat de réaffirmer que les valeurs de solidarité et de cohésion sociale se trouvent dans notre culture. « Il faut donc mettre les moyens ici pour vous permettre d’encadrer les plus jeunes pour qu’ils puissent comprendre les fondements mêmes de notre culture », a-t-il déclaré face au personnel du Musée national à l’issue de sa visite.

« Nous sommes en temps de guerre (…) Rien que la construction des habitats, certaines communautés ont pensé à ça. Si aujourd’hui nous l’appliquions face à ces hordes, nous gagnons le combat », a soutenu le Capitaine Ibrahim TRAORE. Il faut donc, selon lui, repartir puiser ces valeurs à nos sources pour que le Burkina Faso demeure et prospère pour les générations à venir.

Pour le ministre en charge de la Culture, Jean Emmanuel OUEDRAOGO, cette journée du 15 mai est historique, car c’est la toute première fois qu’un Chef d’Etat visite le Musée national. « C’est également une visite riche en symbole parce que nous sommes dans le Mois du Patrimoine burkinabè », a souligné le ministre qui rappelle aussi que le 15 mai est la Journée des coutumes et traditions.

Le directeur général du Musée national, Sabari Christian DAO, a fait savoir que la « Maison commune » qu’il dirige, travaille aussi à ce que nos valeurs, nos pratiques et l’héritage de nos ancêtres soient conservés dans de bonnes conditions et transmis de génération en génération.

En rappel, le Mois du Patrimoine burkinabè a débuté le 18 avril dernier sous le thème : « L’éducation au patrimoine, facteur de cohésion sociale au Burkina Faso ».

Direction de la Communication de la Présidence du Faso