Workplace

Marche du 22 janvier prochain : l’OIVC s’en désolidarise

L’ Observatoire Indépendant des Valeurs Civiques et Citoyennes (OIVC) a tenu une conférence de presse dans la matinée de ce mercredi 19 janvier 2022. Idrissa Coulibaly, coordonnateur du mouvement, était l’animateur principal de cet échange avec les hommes de médias, qui a porté sur la marche prévue le 22 janvier 2022 ; le projet de putsch du Lieutenant-Colonel Zoungrana, et les sanctions de l’ UEMOA et de la CEDEAO contre la République du Mali.


Le Coordonnateur, dans sa déclaration, a parlé premièrement de la marche du 22 janvier prochain. Pour lui, si cette marche a pour ambition d’ apporter du soutien aux FDS et aux VDP, l’OIVC ne peut qu’en être solidaire. Mais pour M. Coulibaly, la question qui taraude les esprits, est de savoir si une marche est la meilleure et l’unique forme d’expression de soutien et de solidarité à ceux qui se battent au front. Le principal animateur de la conférence de presse a répondu par la négative.

Nous lançons un appel citoyen et fraternel à tous les délattés de l’insurrection, de se désolidariser de toute action de déstabilisation anti-républicaines aux odeurs putschistes sous le couvert de soutien aux FDS et aux VDP

Idrissa Coulibaly

Il a estimé que le meilleur soutien patriotique que les FDS et les VDP attendent des civils en ce moment, c’est d’entreprendre plutôt des actions citoyennes de mobilisation des efforts de guerre tant attendus et souhaités. «C’est fort de cela que nous lançons un appel citoyen et fraternel à tous les délattés de l’insurrection, de se désolidariser de toute action de déstabilisation anti-républicaines aux odeurs putschistes sous le couvert de soutien aux FDS et aux VDP», a lancé M. Coulibaly.

En ce qui concerne la tentative de coup d’Etat avec son corollaire d’arrestations, M. Coulibaly a expliqué que, si cela s’avérait, ce serait la conséquence de notre échec à tous, dans la défense de nos acquis démocratiques, qui donne des idées à certains de mettre en cause ce qui a été pourtant chèrement conquis et arraché par le peuple.

L’urne doit demeurer la seule et unique voie d’accession au pouvoir, et c’est elle qui doit demeurer la seule et unique voie de sanction et de destitution d’un pouvoir.

Idrissa Coulibaly

«Nous en appelons à la vigilance de chaque citoyen en réaffirmant notre confiance absolue à la justice militaire qui nous en dira certainement plus dans les jours à venir par leur mise en liberté ou par leur mise en accusation à travers un procès équitable», a laissé entendre le conférencier. Et de marteler : «L’urne doit demeurer la seule et unique voie d’accession au pouvoir, et c’est elle qui doit demeurer la seule et unique voie de sanction et de destitution d’un pouvoir».

Par la voix de son coordonnateur, l’OIVC a affirmé son “soutien total et sa solidarité au peuple frère du Mali en condamnant les sanctions infligées par la CEDEAO et l’ UEMOA au Mali”.

Workplace