Workplace

Manifestation pour la libération de Roch Kaboré : la mairie de Ouaga dit non

Dans une lettre en date du 27 mai 2022, le Haut-commissaire du Kadiogo, chargé de l’expédition des affaires courantes de la commune de Ouagadougou, a opposé une réponse défavorable à une demande d’autorisation de mener un meeting pacifique, formulée par un regroupement d’organisations de la société civile, pour réclamer la libération de l’ex président Roch Kaboré.

“Au regard du contexte et pour des raisons d’ordre sécuritaire, je vous fais part, par la présente, que votre manifestation est interdite”, a dit le président de la Délégation spéciale de Ouagadougou, Christian Charles Rouamba, dans sa lettre.

La Coordination des associations pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré projetait de tenir un meeting pacifique dans la matinée de ce samedi 28 mai 2022 au quartier Patte d’oie de Ouagadougou, pour protester contre la “détention arbitraire” de l’ex président renversé par un coup d’Etat militaire le 24 janvier dernier.

Workplace