Mali : trois soldats maliens tués dans l’explosion d’une mine artisanale dans le nord-est du pays

Trois soldats maliens ont été tués dans l’explosion d’une mine artisanale sur la route de l’aéroport de Ménaka, dans le nord-est du pays, ont indiqué ce dimanche les Forces armées maliennes (FAMa) sur leur site officiel.

« Un véhicule FAMa de l’escorte entrant et sortant du Secteur-1, en partance pour l’aéroport de Ménaka, a sauté sur un EEI (mine artisanale) ce dimanche 15 août 2021 vers 14h30 », a fait savoir l’armée malienne, ajoutant que le bilan faisait état de trois morts côté FAMa.

Selon l »armée malienne, les blessés, dont le nombre n’a pas été précisé, ont été stabilisés en attendant leur évacuation sur Gao par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Depuis 2012, le Mali est confronté à une profonde crise multiforme aux niveaux sécuritaire, politique et économique. Les insurrections indépendantistes, puis les incursions djihadistes ainsi que les violences intercommunautaires ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés, malgré la présence des forces onusiennes (MINUSMA), françaises (Barkhane) et européennes (Takuba).

La France avait annoncé une réorganisation de son dispositif militaire au Sahel, se traduisant par la réduction de sa présence dans cette région et la fermeture de certaines de ses bases dans le nord du Mali au second semestre de cette année. Selon le président français Emmanuel Macron, la France maintiendra entre 2.500 et 3.000 hommes dans la région, contre 5.100 actuellement

Agence Xinhua