Workplace

Mali : sept militaires tués dans une attaque au centre

Le bilan des attaques menées vendredi par des “hommes armés non identifiés” contre des positions de l’armée dans la localité de Boni, au centre du Mali, a été revu à la hausse, soit 7 soldats tués, selon un communiqué rendu public par l’état-major des Forces armées maliennes (FAMa), samedi.

Workplace
Annonces
Workplace

“Le Chef d’État-major des armées informe les populations que, dans l’après-midi du vendredi 25 juin 2021 aux environs de 16h20 mn, un groupe armé terroriste (GAT) non encore identifié, à bord de plusieurs véhicules et des motos a attaqué simultanément deux (02) postes des Forces armées maliennes basées à Boni, localité située au nord-est de la région de Douentza”, a indiqué la Direction de l’information et des relations publiques des armées, dans un communiqué consulté par l’Agence Anadolu.

“Les FaMa ont vaillamment riposté à ces attaques ayant permis de repousser les assaillants”, a ajouté la même source, précisant que “le bilan définitif est de 07 morts côté FAMa”.

Sans donner leur nombre, le communiqué a indiqué que “les blessés ont tous été évacué sur Mopti”.

Un premier bilan publié sur la page Facebook des FAMa faisait état de six militaires tués et d’un autre blessé.

Depuis le début de l’année en cours, les attaques contre les positions de l’armée sont devenues fréquentes dans le nord et le centre du Mali. Au moins trente soldats maliens avaient été tués en mars dernier dans une attaque près des frontières du Burkina Faso et du Niger.

Le Mali a basculé dans la violence en 2012 avec l’occupation de sa partie nord par plusieurs groupes armés. Sous la pression des forces étrangères déployées au Mali ces groupes se sont dispersés dans le sud et le centre du pays où ils s’attaquent aussi bien à l’armée qu’aux civils.

Agence Anadolu

Workplace