Workplace

Mali : le médiateur de la CEDEAO attendu dimanche à Bamako

Le médiateur de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) dans la crise politique malienne, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, est attendu dimanche à Bamako pour une mission de suivi de la gestion de la Transition, a appris Anadolu d’une source proche de la Cédéao.

“Le médiateur de la Cédéao, Goodluck Jonathan est attendu à Bamako, ce dimanche 09 mai 2021, pour soutenir les efforts de sortie de crise au Mali”, a indiqué un communiqué publié vendredi soir par la représentation de la Cédéao et consulté par l’agence Anadolu.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) et la Mission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel) “participeront activement à la mission” qui durera jusqu’au 12 mai, a précisé la même source.

Détaillant le calendrier, le communiqué note qu’au cours son séjour, la mission “aura des consultations avec les différentes parties prenantes de la transition du Mali, ainsi que des partenaires bilatéraux et multilatéraux du pays”, précisant qu’une conférence de presse sera animée à la fin de la mission.

Composée des États de l’Afrique de l’ouest, la Cédéao assure le leadership de la communauté internationale qui accompagne le Mali dans sa transition politique depuis le coup d’État du 18 août dernier contre l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita.

Au lendemain de ce coup d’État qui viole son protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance, la Cédéao avait suspendu le Mali de toutes ses instances et a imposé un embargo économique au pays.

Après avoir exigé et obtenu la désignation d’un président et d’un premier ministre civils, ainsi que la dissolution du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP), l’organe militaire mis en place après le coup d’État, la Cédéao a levé ces sanctions, tout en veillant à la gestion de la Transition.

Agence Anadolu

Workplace