Workplace

Mali : le gouvernement proteste contre des propos du président nigérien

Le gouvernement de transition malien a exprimé sa “vive protestation” à la suite des propos tenus par le président nigérien Mohamed Bazoum, appelant à empêcher les militaires de prendre le pouvoir.

“Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, SEM Abdoulaye Diop, a reçu ce vendredi 9 juillet 2021, l’ambassadeur de la République du Niger au Mali, SEM Mamoudou Moumouni, suite aux propos tenus ce jour à Paris par le Président de la République du Niger, SEM Mohamad Bazoum”, a indiqué un communiqué du gouvernement malien consulté par l’agence Anadolu.

Selon la même source, le président nigérien a indiqué : “il ne faut pas permettre que des militaires prennent le pouvoir parce qu’ils ont des déboires sur le front où ils devraient être” et noté que ” si des colonels deviennent des ministres et des chefs d’État. Qui va faire la guerre à leur place ? Ça serait facile qu’à chaque fois qu’une armée, dans nos pays, a des échecs sur le terrain, elle vienne prendre le pouvoir”.

“C’est ce qui s’est passé par deux fois au Mali: en 2012, les militaires avaient échoué, ils sont venus faire un coup d’État. Cette année encore en 2020, ils ont fait la même chose. Ce ne sont pas des choses acceptables”, a déclaré le président nigérien.

Le chef de la diplomatie malienne a “tout d’abord fait part de l’étonnement du gouvernement malien face à de tels propos et a, en conséquence, élevé, au nom du gouvernement de la République du Mali, une vive protestation auprès du gouvernement de la République du Niger”, a précisé le communiqué. T

out en rappelant que le Niger et le Mali ont toujours développé “de solides relations d’amitié et de fraternité qui n’appellent qu’à être renforcées”, le gouvernement malien a indiqué que la déclaration du président Mohamed Bazoum “va malheureusement à l’encontre de cet esprit”.

Aucune réaction n’a été enregistrée du côté des autorités nigériennes à propos du communiqué du gouvernement malien, samedi à 14hGMT.

Vendredi, le président nigérien Mohamed Bazoum avait participé, dans la capitale française Paris, à un sommet sur la situation sécuritaire dans les pays du G5 Sahel aux côtés de son homologue français Emmanuel Macron.

Agence Anadolu

Workplace