Workplace

Mali : Assimi Goïta appelle à un sursaut national au nom de la “refondation”

Le colonel Assimi Goïta, Président de la transition au Mali, a appelé, mardi soir, le peuple malien à un sursaut national pour la refondation de l’Etat dans un discours adressé à la nation à l’occasion de l’anniversaire du coup d’Etat du 18 août 2020.

« 18 août 2020-18 août 2021 : il y a de cela un an, jour pour jour, notre peuple prenait son destin en main, tournait une page de son histoire pour commencer à rédiger un nouveau chapitre », a déclaré le chef de l’Etat.

Assimi Goïta a expliqué que « ce qui s’est produit le 18 août est un aboutissement » ajoutant que l’effondrement de l’État survenu le 22 mars 2012 aurait dû être suivi d’un sursaut patriotique.

« En lieu et place, ce fut une gestion dont l’une des conséquences majeures fut la déliquescence de la gouvernance. Des hommes et des femmes se sont retrouvés, pour exprimer leur volonté de rupture et de changement », a-t-il ajouté.

Autrement, Goïta explique que l’armée nationale, ne pouvait rester dans l’attentisme, elle a donc pris ses responsabilités pour intervenir et permettre la concrétisation du vœu populaire : “le changement”.

Selon lui, la rupture intervenue le 18 août a été immédiatement suivie d’une série de mesures allant dans le sens de cette refondation, ajoutant que de nouvelles institutions ont été mises en place, un nouveau gouvernement a été formé et tout le monde s’est attelé à la tâche.

“Un programme d’action gouvernementale, articulé autour de quatre axes, a été élaboré et a été approuvé par les hommes et les femmes exprimant la volonté du Peuple”, a-t-il poursuivi.

« Notre ambition consiste à nous sécuriser pour nous développer, nous doter de textes et d’institutions crédibles pour instaurer une gouvernance vertueuse, réussir des élections transparentes aux résultats incontestables, raffermir la cohésion nationale », a assuré le colonel Assimi Goïta dans son message à la nation.

« Conscients de la nécessité de mener une action patriotique, il nous revient de nous mobiliser pour affronter les défis de l’heure au-delà de tout esprit d’exclusion et de clivage » a-t-il déclaré.

Pour le chef de l’Etat du Mali, « nul, qu’il soit personne privée, association ou parti politique, ne doit exclure les autres et personne ne doit se sentir exclu appelant ainsi à l’unité d’action pour le sursaut national, au nom de la refondation ».

Pour rappel, le colonel Assimi Goaïta avait conduit le coup d’Etat ayant mis fin au mandat de l’ancien président Ibrahim Boubaker Keita le 18 août 2020.

Il a occupé le poste de vice-président de la Transition depuis le 25 septembre 2020, sous le Président transitoire Bah N’Daw qu’il a renversé le 24 mai dernier suite à différend concernant un remaniement ministériel.

Il occupe, depuis, le poste de Président tout en s’engageant à respecter la feuille de route convenue avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest et qui doit aboutir à des élections générales dans un délais de 18 mois à compter du 15 septembre 2020.

Agence Anadolu

Workplace