Workplace

Commune de Ouaga : environ 9 milliards de francs amputés du budget 2020 à cause du Covid

La première session ordinaire 2021 du Conseil municipal de Ouagadougou s’est tenue ce mardi 30 mars 2021 à la Maison des jeunes Jean Pierre GUINGANE. Le Conseil a examiné des sujets et a délibéré sur des questions relatives à la vie de la commune. A l’ouverture de la session, le Maire a expliqué que Ouagadougou a perdu une partie de son budget à cause de l’impact du Covid-19, mais a rassuré que 2021 serait meilleur.

Workplace
Annonces
Workplace
Les conseillers municipaux lors de la session

La session, présidée par le Maire Armand Pierre BEOUINDE, avait pour ordre du jour : l’examen et l’adoption du conseil verbal de la deuxième session extraordinaire du conseil municipal qui s’est tenu le 24 février 2021; l’examen et l’adoption de la délibération portant acceptation et affectation de don d’une ambulance de la part du Mogho Naaba au profit du Centre médical urbain de Samandin, dans la commune de Ouagadougou; l’examen et adoption de la délibération portant création, composition et attribution et fonctionnement d’une commission de toponymie dans la commune de Ouagadougou; et enfin, la présentation du rapport spécial 2020 par le maire de la commune.

Selon le maire de Ouagadougou, la particularité de l’année 2020 est que la commune a connu une crise liée à la pandémie de Covid-19. Des mesures sociales ont été éditées par le gouvernement à ce sujet, mais elles ont été mises en œuvre par les comités territoriaux. « Nous, dans la commune de Ouagadougou, nous pouvons dire que ces mesures sociales ont amputé notre budget d’à peu près 15 % du budget, soit entre 07 à 09 milliards de FCFA, selon ce que nous prenons en compte. Ce qui ne nous a pas permis de faire des investissements sociaux qui étaient prévus dans le budget 2020», a dit le Maire BEOUINDE.

Dans ce rapport, il ressort que plusieurs infrastructures qui étaient prévues dans la commune, notamment des écoles, des lycées et des centres sportifs, ont été érigées dans les arrondissements qui n’en disposaient pas. Un autre point de satisfaction du premier responsable de la commune, c’est la réalisation des voiries prioritaires de la ville. A titre illustratif, l’on peut citer les voiries des arrondissements 06 et 04, et celles en finition des arrondissements 10 et 11, qui sont des voiries prioritaires dans le cadre du projet de développement de Ouagadougou.

L’année 2021 s’annonce bien, selon le Maire de Ouagadougou. Le Bourgmestre explique que tous les projets et études qui ont été réalisés durant ces trois dernières années ont connu des aboutissements. L’un des projets, dont il se dit fier, c’est le projet de mobilité urbain du « Grand Ouaga », qui va permettre de restructurer la SOTRACO, de la doter de nouveaux bus, et de mettre un nouveau circuit de bus de telle sorte que les Ouagalais puissent changer de mode de transport, c’est à dire, de quitter les deux roues pour adopter le bus. Ce qui permettrait également, selon le Maire, une durabilité et un assainissement de la ville.

Au niveau des infrastructures et de l’assainissement, le Maire a relevé que 145 km de voiries et 300 km de caniveaux ont été déjà étudiés, et que les dossiers sont prêts. « Aujourd’hui, nous pouvons dire que nous avons reçu 20% de ces financements. Donc, bientôt, vous allez constater des chantiers», a confié le Maire. Il y a également le projet du troisième pont de Ouagadougou qui va rapprocher le centre-ville avec la continuation de l’Avenue N’ Kwame NKRUMAH aux abords du barrage. Ce qui permettrait de désenclaver et fluidifier la circulation. Les études de ce projet sont terminées et ont été validées, a précisé M. BEOUINDE. «  Il y a des partenaires techniques et financiers qui tapent déjà à la porte, et nous sommes confiants que d’ici quelques temps, nous allons pouvoir faire la mobilisation des ressources et effectuer ces investissements  », a-t-il laissé entendre;

Le Maire a terminé en affirmant que les travaux de la gare routière de Ouagarinter démarreront le 08 avril prochain.

Workplace