Workplace

Lutte contre le grand banditisme : des crânes humains saisis entre les mains de malfrats

Sept délinquants âgés d’entre 26 et 42 ans ont été mis aux arrêts par le Service Régional de la Police Judiciaire du Centre ( SRPJ-C). Le réseau de malfrats a été présenté ce 13 juillet 2021 au cours d’une conférence de presse.

les présumés délinquants présentés à la presse

La Police a pu saisir entre les mains de ces délinquants, deux crânes humains, un pistolet automatique de marque TISSAS, deux chargeurs de Pistolet automatique, dont un garni de douze munitions, un paquet de munitions contenant dix-huit cartouches de calibre 7, 65 mm, cinq motocyclettes, et la somme de huit-cent trente mille Francs CFA.


Les animateurs de la conférence de presse ont confié que les crânes humains étaient destinés à des pratiques occultes.
Les mis en cause auraient profané des tombes de deux personnes, et ont emporté leurs crânes.
Les conférenciers ont également indiqué que le leader du réseau est un ancien membre du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

En attendant qu les autres membres du réseau soient retrouvés, les sept personnes mises aux arrêts seront conduites devant le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou 1.

Workplace