Workplace

L’ONU et la CEDEAO condamnent l’attaque meurtrière de Gorgadji

L’Organisation des Nations Unies (ONU) et la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont condamné l’attaque qui a visé mercredi, un convoi mixte dans la localité de Gorgadji dans le Sahel burkinabè, faisant plusieurs dizaines de morts.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a condamné jeudi l’attaque, et réaffirmé son soutien au peuple burkinabè, a annoncé son porte-parole dans un communiqué.

Quant à la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), elle a déclaré dans un communiqué qu’elle se tenait aux côtés du gouvernement du Burkina Faso.

Elle a, en outre réaffirmé son engagement à accompagner le Burkina Faso dans cette “guerre” notamment “à travers la mise en œuvre diligente du Plan d’actions régional de lutte contre le terrorisme”.

Le Président de la Commission de la CEDEAO, “condamne fermement ces attaques barbares et exprime au gouvernement et au Peuple burkinabé, sa compassion et sa solidarité”, selon la même source.

Le bilan actualisé fourni jeudi soir par le gouvernement burkinabè et la gendarmerie est de 65 civils, 15 soldats et 6 supplétifs de l’armée tués.

La riposte a permis de “neutraliser” 80 terroristes, selon les mêmes sources.

Mercredi soir, le président Roch Marc Christian Kaboré a décrété un deuil national de 72 heures après cette attaque meurtrière.

Avec l’Agence Anadolu

Workplace