Workplace

Les États-Unis confirment la présence des paramilitaires russes du groupe Wagner au Mali

Le Commandant d’Africom, le commandement unifié pour l’Afrique qui coordonne toutes les activités militaires américaines sur le continent, reconnaît la présence du groupe privé russe Wagner, au Mali.

Le général Stephen Townsend a fait cette affirmation dans une déclaration, vendredi, à la radio Voice of America (VOA).

C’est la première fois que les autorités américaines s’expriment officiellement sur la présence des mercenaires russes au Mali.

“Wagner est au Mali”, affirme sans ambages le commandant d’Africom. “Ils sont plusieurs centaines. Le monde entier le voit, et cela nous préoccupe”, a-t-il ajouté.

Selon le général Townsend, Wagner bénéficie du soutien d’avions de l’armée russe pour son déploiement.

L’utilisation d’avions de l’armée russe par les mercenaires de Wagner a déjà été pointée du doigt sur d’autres théâtres d’opération. En mars 2021, un rapport des Nations Unies sur la Centrafrique le mentionne. En juillet 2020, Africom publie plusieurs images aériennes d’avions-cargo russes en Libye.

Bamako se contente de son côté de reconnaitre un partenariat miliaire avec la Russie pour appuyer les forces armées maliennes.

Le 13 décembre, l’Union européenne a sanctionné, le groupe paramilitaire russe ainsi que huit personnes et trois sociétés qui lui sont liées pour les “actions de déstabilisation” menées en Ukraine et dans plusieurs pays d’Afrique.

Seize États (France, Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Estonie, Italie, Lituanie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Suède) ont, en outre, fermement condamné dans un communiqué conjoint le déploiement de mercenaires russes sur le territoire malien.

Agence Anadolu

Workplace