Workplace

Le Tchad insiste sur la mise en place de la force mixte avec les voisins

En visite de travail au Soudan, dimanche, le président du conseil de transition du Tchad, Mahamat Idriss Deby, a exhorté les gouvernements tchadien et soudanais à travailler en synergie mais dans l’urgence pour anéantir toutes les velléités déstabilisatrices en provenance du sud libyen.

Workplace
Annonces
Workplace

Le président tchadien a surtout plaidé pour la réactivation de l’accord quadripartite sur la surveillance et la sécurisation des frontières communes, signé à N’Djamena, le 31 mai 2018, entre la Libye, le Niger, le Soudan et le Tchad.

Pour le général Mahamat Idriss Deby, « la mise en œuvre de cet accord est d’une importance capitale pour mieux faire face aux diverses menaces transfrontalières liées à la crise libyenne ».

Le président de transition du Tchad a rassuré le vice-président du Conseil souverain de transition du Soudan, Mohamed Hamdan Dagalo, que « le Tchad jouera toute sa partition pour rendre opérationnels les mécanismes prévus par cet Accord ».

Le 15 janvier 2010, le Tchad et le Soudan avaient établi à N’Djamena un calendrier sur la création de leur première force mixte, prévoyant notamment l’occupation des postes et la sécurisation de leur frontière au 20 février de la même année.

Le calendrier avait été arrêté par les deux parties dans le cadre d’un protocole d’accord portant sur les mesures concrètes de normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan.

« Citée aujourd’hui comme exemple en Afrique, cette force a permis de stabiliser la situation sécuritaire à la frontière et de contribuer à renforcer les échanges économiques entre les deux pays », a souligné dans un communiqué, dimanche, la présidence tchadienne.

« C’est grâce à cette force mixte que les populations des régions frontalières savourent aujourd’hui de deux côtés, les dividendes de la paix et de la sécurité. Nous devrions veiller à sa préservation et à sa pérennisation », a insisté le président du Tchad.

Maham Déby Itno est arrivé dimanche au Soudan pour une visite dont la durée n’a pas été communiquée.

Workplace