Le parti PDS exige l’arrêt des enlèvements et la libération de maître Guy Hervé Kam

Dans une déclaration, le Parti pour la démocratie et le socialisme (PDS) s’insurge contre l’enlèvement de Me Guy Hervé Kam et demande sa libération immédiate.

Annonces

Lire la déclaration :

Voilà plus de quinze jours, dans la nuit du mercredi 24 janvier 2024, alors qu’il rentrait d’un voyage à Bobo Dioulasso, le camarade Me Guy Herve Kam, Avocat, Coordonnateur du Mouvement SENS, a été enlevé par des hommes en tenues civiles.

Cet enlèvement fait suite à d’autres cas similaires au sujet desquels notre alliance Ensemble pour le Faso avait déjà interpellé les autorités de notre pays.

Depuis ce jour, Me Kam n’a pas eu accès a un avocat, et il n’a pas été présenté à un juge.

L’opinion nationale ignore totalement les raisons de cet enlèvement. Le PDS condamne ces pratiques indignes, qui sont en violation des principes de l’État de droit et des pratiques en matière de police judiciaire.

Le respect des libertés individuelles et collectives est un principe important de la restauration de l’État de droit et de la lutte contre le terrorisme.

C’est pourquoi nous demandons l’arrêt de ces pratiques, et la libération immédiate de notre camarade ainsi que de tous les autres burkinabè détenus dans ces conditions.

Ouagadougou le 10 Février 2024
Parti pour la Démocratie et le Socialisme (PDS)