Workplace

Le Collectif du contre-Sommet France-Afrique dénonce l’arrestation de militants sans-papiers

Le collectif du Contre-Sommet Afrique France a dénoncé, jeudi, les « arrestations arbitraires » de militants sans-papiers et appelé à un rassemblement devant l’Hôtel de police de Montpellier.

Le collectif a exprimé dans un communiqué publié jeudi sa « colère et stupéfaction » en apprenant l’arrestation à Montpellier de militants sans-papiers venus participer au contre-sommet Afrique-France.

Dans le cadre du contre-sommet Afrique-France, la marche de solidarité a organisé un déplacement en train vers Montpellier.

Une vingtaine de militants est donc arrivée, jeudi, à la gare TGV Montpellier Sud de France selon les médias français.

A leur descente du train, huit parmi eux ne disposant pas de papiers de séjour ont été arrêtés par la police et été conduits au commissariat central de Montpellier.

Ces dernières venaient pour manifester contre le sommet Afrique-France avec une délégation demandant justement la régularisation des sans-papiers, selon le collectif.

Ce dernier appelle dans le même communiqué consulté par Anadolu, au « boycott total du Sommet organisé par Emmanuel Macron et la mairie de Montpellier».

Il invite, en outre, les organisations démocratiques de la ville à se joindre à eux devant l’Hôtel de police, jusqu’à la libération des militants interpellés jeudi.

La ville de Montpellier (sud) accueille vendredi 8 octobre le 28ème sommet Afrique-France, présidé par Emmanuel Macron mais sans aucun autre chef d’Etat.

Pas moins de 3 000 participants de la société civile, issus de 54 pays, sont attendus pour évoquer les enjeux majeurs des relations entre la France et le continent africain.

Agence Anadolu

Workplace