Workplace

Le CISAG propose d’éjecter les représentants des partis politiques de la CENI

Le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement(CISAG) a proposé jeudi, de retirer  les représentants des partis politiques de la CENI pour ne garder que ceux issus des communautés religieuses et des organisations de défense des droits humains.

«Il faut bâtir une CENI (Commission électorale nationale indépendante) au sein de laquelle ne siégeront que les représentants des communautés religieuses et des organisations de défense des droits humains», a affirmé le président du Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (CISAG, société civile) Issiaka Ouédraogo.

M. Ouédraogo qui s’exprimait jeudi, lors d’un point de presse, a ajouté que «la nouvelle» CENI devrait être «appuyée par une administration électorale professionnelle et permanente».

La CENI compte quinze commissaires dont cinq issus de la majorité présidentielle, cinq issus de l’opposition politique et cinq issus des organisation de défense des droits humains et des communautés coutumière, catholique, musulmane et protestante. La présidence est tournante entre les communautés coutumière et religieuses.

Rappelons aussi que l’élection en juillet 2021 du nouveau président Elysée Ouédraogo (catholique)  a été précédée d’une crise du choix des représentants des communautés musulmane et coutumière.

Pour prévenir les crises, «une réforme s’impose afin de rendre cette institution totalement technique et professionnelle  et indépendante du système politique partisan».

Source: Agence d’information du Burkina

Workplace