Workplace

L’Afrique du Sud va imposer un confinement de niveau 4, annonce le président Ramaphosa

L’Afrique du Sud va passer à un confinement de niveau 4 pour une durée de 14 jours, avec des mesures strictes destinées à freiner la propagation de la COVID-19, a annoncé dimanche le chef d’Etat Cyril Ramaphosa lors d’un discours télévisé.

Du 28 juin au 11 juillet, “tous les rassemblements, qu’ils soient en intérieur ou en extérieur, seront interdits. Cela comprend les rassemblements religieux, politiques, culturels et sociaux. Un couvre-feu sera en place de 21H00 à 04H00, et tous les établissements non essentiels devront fermer à 20H00”, a-t-il déclaré.

M. Ramaphosa a indiqué que les restaurants ne pourraient servir que des plats à emporter, et ne pourraient pas autoriser les gens à manger sur place. Afin d’atténuer la pression exercée sur les services hospitaliers par les urgences liées à l’alcool, la vente d’alcool sera interdite aussi bien sur place qu’à emporter.

Les écoles commenceront à fermer à partir du 30 juin, et devront toutes être fermées d’ici la fin de la semaine.

En raison du nombre élevé d’infections au coronavirus dans le Gauteng, les déplacements non essentiels à l’intérieur et vers l’extérieur de cette province sont interdits.

“Notre priorité est de rompre la chaîne de transmission en réduisant les contacts entre personnes, afin d’aider à aplatir la courbe. Les mesures que nous mettons en place maintenant sont conçues pour permettre à l’activité économique de se poursuivre autant que possible, tout en contenant la propagation du virus”, a affirmé le président.

Il a indiqué que le gouvernement poursuivait sa campagne de vaccination. A la date de samedi, près de 2,7 millions de personnes ont déjà reçu le vaccin anti-COVID de Johnson & Johnson ou de Pfizer, qui se sont pour l’instant avérés efficaces contre le variant Delta qui circule dans le pays. 

Agence Xinhua

Workplace