L’ADF-RDA sur la démission de ses militants : « nos bases demeurent très solides dans le Kadiogo »

Dans le communiqué de presse ci-dessous, l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA), réagi à la « démission de 600 de ses militants du Kadiogo » et leur adhésion à un autre parti (l’UPC, NDLR).

Militantes et militants, sympathisantes et sympathisants de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA),

Depuis le jeudi 8 juillet 2021, des informations tendancieuses circulent sur les réseaux sociaux et dans les médias relativement à une prétendue démission de 600 militants de notre Parti.

Qu’en-est-il exactement ?

Monsieur Ilboudo Jules Abdoul Rasmané a intégré le Parti en 2016, à l’orée des élections municipales, et a demandé à figurer sur nos listes dans la Commune de Komsilga. Demande à laquelle le parti a accédé. Après les élections, il a été désigné comme Secrétaire général du Kadiogo.

Il a ensuite conduit la liste des candidats aux élections législatives de novembre 2020 dans le Kadiogo d’où il est sorti candidat malheureux.

Sa démission est intervenue (notification faite en avril 2021 et relayée par la presse) après cet échec.

Alors pourquoi l’annoncer à nouveau des mois après et donner l’impression de la survenance de nouvelles démissions ?

Quel est finalement l’objectif visé ?

Des secrétaires généraux démissionnaires, le Parti ne connait et ne reconnait que deux des soi-disant six cents démissionnaires, dont lui-même. Pour nous, un militant et de surcroît responsable doit être détenteur de sa carte du Parti et être à jour de ses obligations quoique les deux ci-dessus cités ne sont même pas à jour de leurs cotisations.

Aussi, nous avons constaté que de simples sympathisants se sont arrogés le titre de secrétaire général d’arrondissement afin de se donner un poids politique aux yeux de leur parti d’accueil. Certains ont même procédé à un changement d’arrondissement ou de secteur dans le but de faire croire que c’est tout le Kadiogo qui s’en allait.

Pour illustrations :

-  Le SG de Tanghin Dassouri, connu du Parti, est Monsieur Simporé Achille et, est secondé par Monsieur Kaboré Antoine. Ils n’ont jamais démissionné.

-  Monsieur Congo Moumouni, présenté comme le SG de Koubri, n’est même pas connu du Parti.

-  Monsieur Yaméogo Hubert de Pabré a eu 14 voix aux législatives.

Tout le tapage fait autour des démissionnaires vise à vous ébranler mais c’est peine perdue. Si, sur plus de 5000 voix récoltées (l’un des plus mauvais résultats du parti) au Kadiogo lors des législatives de novembre 2020, Monsieur Ilboudo Jules Abdoul Rasmané prétend être parti avec 600 militants, ceci est bien la preuve qu’il ne maîtrise malheureusement pas le terrain et que nos bases demeurent très solides dans le Kadiogo. Peut-être constituait-il le problème !

Bon vent à lui et bonne chance à ceux qui l’accueillent…
Ce départ offre une belle opportunité au Parti de s’organiser autour de militantes et militants sincères pour des conquêtes plus éclatantes.

En grand Parti politique, l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération- Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) reste serein, déterminé et soudé car le meilleur est à venir.

Mme Joséphine Drabo/Kanyoulou
Secrétaire Générale de l’ADF-RDA