Workplace

Labélisation du Koko dunda : un ouf de soulagement pour les acteurs

Après le Faso Danfani, le chapeau de Saponé et le Beurre de Karité, c’est autour du pagne Koko dunda d’être labélisé. Le label a été dévoilé ce lundi 13 septembre 2021 à Bobo-Dioulasso par le ministre en charge du commerce, Harouna KABORE. La labélisation du pagne Koko Dunda est, selon le ministre en charge du commerce, un gage de qualité et de confiance pour accroitre la consommation de ce pagne mythique fabriqué au Burkina. Pour les acteurs, la labélisation du Koko Dunda est une bonne nouvelle qui va booster leurs activités.

Autrefois destiné aux personnes de classe sociale inférieure, le pagne Koko Dunda fait aujourd’hui la fierté du peuple burkinabè. C’est à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina, que ce savoir-faire made in Burkina a connu ses lettres de noblesse.

C’est donc logiquement dans cette ville que le Ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, a procédé au dévoilement du label de ce pagne qui revêt une importance historique, culturelle et économique pour le Burkina Faso. En décidant de labéliser le
Koko dunda, le gouvernement burkinabè veut apporter une plus-value à la qualité de ce produit. Des dispositifs sont déjà prises pour sa meilleure sécurisation, selon le ministre Harouna KABORE.

Ce pagne jadis délaissé et réservé aux couches démunies, a été valorisé grâce au génie du styliste burkinabè Sébastien BAZEMO dit Bazem’C.

C’est un ouf de soulagement pour les acteurs du Koko dunda pour qui cette labélisation va mettre fin à la concurrence déloyale due à l’importation des pagnes fabriqués en Chine.

Le pagne Koko dunda est désormais reconnaissable par son logo apposé sur le pagne. Un gage de confiance et de qualité, qui devra permettre de contrer la mévente et la contrefaçon. De quoi réjouir les acteurs. Pour Mariam CISSE, présidente de l’Association des Femmes Teinturières du Koko dunda, cette labélisation vient protéger la marque Koko Dunda fabriquée à Bobo-Dioulasso : «Ça nous aide à combattre ce qui est importé, ce qui vient tuer le marché national.»


Eloi SAWADOGO, Président de la Fédération des acteurs du Koko dunda, salue, lui aussi, la labélisation du Koko dunda. « Nous avons rêvé pendant longtemps de voir notre Koko dunda labélisé. Aujourd’hui, nous sommes satisfaits du moment où nous sommes au terme du processus », a-t-il laissé entendre.


L’ambition du ministère en charge du commerce, c’est d’atteindre d’ici la fin du mois de septembre 2021, 300 motifs de pagne Koko dunda qui seront tous sous protection du label.


La labélisation du Koko dunda s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote de labélisation qui a vu des produits comme le Faso danfani, le Beurre de karité et le Chapeau de Saponé, être labelisés. D’autres produits suivront également ce processus de labélisation. Il s’agit notamment le Chitoumou, du Gapal et du Dolo.

Gibran MILLOGO, correspondant de ACTUALITE.BF dans la région des Hauts-Bassins

Workplace