Workplace

La mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture

La direction de la société Nantou Mining, propriétaire de la mine de zinc de Perkoa, a annoncé aux travailleurs la fermeture de ladite mine jusqu’à nouvel ordre. La société mettra donc fin aux contrats de ses travailleurs. L’information est de nos confrères de Mines Actu Burkina.

Workplace
Annonces
Workplace

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette décision, selon Mines Actu Burkina. Traveli Mining, la société mère, a annoncé qu’elle rencontre des difficultés à la Bourse de Toronto, dans un communiqué publié le 6 septembre 2022.

Dans ce communiqué, la société a annoncé que les actions ordinaires de la société seraient radiées de la Bourse de Toronto à compter de la clôture du marché.

La négociation des actions de la société a été suspendue depuis le 22 août 2022 à la suite de la demande de protection de la société en vertu de la loi sur les arrangements avec les créanciers de la société au Canada. Cette suspension se poursuivra jusqu’à ce que la radiation à la bourse prenne effet.

En plus de la radiation, la société s’attend à ce que ses actions ordinaires soient également radiées en temps opportun des autres bourses sur lesquelles les actions ordinaires se négocient actuellement. Cette radiation porte un préjudice à la société.

Ensuite, Traveli a expliqué ses difficultés financières après l’inondation de la mine de zinc de Perkoa. La société a dû suspendre ses opérations et engager d’importantes sommes d’argent pour pomper l’eau et néttoyer la galérie.

Et ce n’est pas tout. Caribou, une autre mine de Traveli située au Canada, serait en difficulté financière.

Au regard de toutes ces difficultés, Traveli a déposé une demande d’insolvabilité devant les tribunaux canadiens.

Enfin, la mine était en fin d’exploitation. Sa fermeture était prévue pour 2023, et elle préparait déjà son plan de fermeture.
En 2020, Nantou Mining employait 331 personnes dont 315 nationaux et 16 expatriés selon le rapport de l’ITIE-BF.

Source : Actu Mines Burkina

Workplace