Workplace

La France condamne la tentative de coup d’Etat en Guinée

La France condamne « la tentative de prise de pouvoir par la force » en Guinée et appelle à la libération du président Alpha Condé, a fait savoir le ministère des affaires étrangères dans une publication sur son site internet.

La diplomatie se joint ainsi « à l’appel de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ».

Quelques heures après le putsch intervenu ce dimanche à Conakry, Paris demande « le retour à l’ordre constitutionnel et appelle à la libération immédiate et sans condition du Président Condé ».

Dans l’après-midi, des hommes armés, dirigés par le Colonel Mamady Doumbouya, ancien légionnaire de l’armée française, ont annoncé à la télévision et radio nationale guinéenne avoir pris le dessus sur la garde présidentielle à Conakry.

« Nous avons décidé, après avoir vu le Président, qui est avec nous, de dissoudre la constitution en vigueur, dissoudre le gouvernement et la fermeture des frontières terrestres et aériennes», a fait savoir Mamady Doumbouya.

Le colonel justifie son action par « le dysfonctionnement des institutions républicaines, (…) l’instrumentalisation de la justice» et « le piétinement des droits des citoyens ».

Pour rappel, Alpha Condé était président de la Guinée depuis décembre 2010 après avoir été réélu deux fois en 2015 et 2020.

Il a par ailleurs présidé l’Union africaine de janvier 2017 à janvier 2018.

Agence Anadolu

Workplace