Workplace

Justice : Naïm Touré condamné à 12 mois de prison ferme pour diffamation

Dans l’affaire opposant le Dr Alfred Ouedraogo et la Caisse nationale d’assurance maladie à l’activiste Naïm Touré, le Tribunal de grande instance de Ouaga 2 a rendu son verdict ce mardi 07 juin 2022.

Workplace
Annonces
Workplace

Poursuivi pour des faits de diffamation, l’activiste Naïm Touré a été déclaré coupable par le tribunal. Il a ainsi été condamné à une peine d’emprisonnement de 12 mois et d’une amende de 500 000 francs, le tout ferme.

Le tribunal a également condamné Naïm Touré à payer à la CNAMU et son directeur général, Dr Alfred Ouédraogo, la somme de 1 franc symbolique au titre des dommages et intérêts, en plus des 500 000 francs au titre des frais exposés et non compris dans les dépens. Il a ordonné la publication du dispositif de la décision pendant un mois dans le quotidien Sidwaya et la publication sur sa page une fois par semaine pendant 2 semaines consécutives.

En rappel, l’activiste Naïm Touré avait, dans une publication sur sa page Facebook, accusé le directeur général de la CNAMU de puiser dans les caisses de la structure. « Marchés de gré à gré à répétition passés dans la plus grande opacité, dépenses de prestige sans justificatifs, gestion clanique, favoritisme, gabégie, missions farfelues, voire fictives, etc. », pouvait-on, entre autres, lire sur le fil d’actualité de l’activiste.

Workplace