Workplace

Insécurité : après Ecobank, la caisse populaire plie ses bagages dans la Gnagna

Après Ecobank, la caisse populaire va temporairement fermer ses portes dans la province de la Gnagna à compter du 10 août, selon un communiqué datant du 21 juillet 2022.

Workplace
Annonces
Workplace

Le directeur de la délégation des caisses populaires de l’Est, Alassane M. Rouamba, a sorti un communiqué officiel le 21 juillet dernier annonçant la fermeture temporaire de la caisse populaire de Bogandé et ses points de vente de Manni et Piéla.

Dans ce communiqué, le premier responsable informe la clientèle de la délocalisation de la caisse populaire de Bogandé et ses points de vente à la caisse populaire de Koupéla, précisément dans son agence de Pouytenga à compter du 10 août 2022.

Le communiqué évoque des difficultés dans l’offre de service aux membres au regard de la dégradation de la situation sécuritaire. C’est la principale raison de la fermeture de cette institution financière, précise-t-il.

Pour bénéficier des services, la clientèle devra désormais parcourir au minimum 100 km.

Avec les récurrents contrôles des groupes armés et les attaques à mains armées de bandits, Il faut obligatoirement braver tous les risques possibles pour bénéficier des services d’une quelconque institution financière.

En rappel, la caisse populaire de Bogandé a enregistré en début du mois de juillet 2022 une grosse perte. Une de ses caissières du point de vente de Piéla s’était volatilisée avec près de 120 millions de FCFA.

Agence d’information du Burkina 

OT/wis 

Workplace