Workplace

Houndé : deux conseillers UPC perdent leur procès contre le maire, mais…

Le Tribunal adminiatratif de Boromo a rendu ce jeudi 14 janvier son verdict sur la plainte déposée par deux conseillers municipaux UPC contre le Maire de Houndé, Dissan Boureima GNOUMOU.

Les deux conseillers demandaient en référé que la démission du maire GNOUMOU, un des frondeurs du parti, soit constatée par le Tribunal. L’intéressé s’était en effet présenté aux dernières législatives sous la bannière d’un autre parti, le MBF. Le tribunal qui a jugé de l’affaire la semaine dernière, a débouté les conseillers Adama FOFANA et Damité BAMBIO, et les a condamnés aux dépens.

Le juge a estimé qu’il n’y avait pas lieu de référer, autrement, que ce n’était pas nécessaire de constater la démission du maire dans l’urgence.

Copie de l’extrait d’ordonnance

Boureima Gnoumou DISSAN reste donc maire de Houndé. Mais, selon des sources judiciaires, le problème de fond demeure. En effet, le bourgmestre de Houndé ne serait pas à l’abri d’autres procédures administratives et judiciaires. En rappel, dans une note, le Ministère de l’Administration territoriale avait interdit aux maires ayant rejoint d’autres partis de présider des sessions de conseil municipal.

Workplace