Workplace

Guinée : Mamadi Doumbouya prête serment et devient président de la transition

La cérémonie s’est tenue en présence des ambassadeurs accrédités en Guinée et d’une délégation malienne conduite par le président du Conseil national de transition du pays, Malick Diaw.

“Moi Mamadi Doumbouya, président de la transition, je jure devant le peuple de Guinée de préserver en toute loyauté la souveraineté nationale, de respecter et de faire respecter les dispositions de la Charte de la transition, la dignité humaine, les lois et règlements de la République, de remplir mes fonctions dans l’intérêt supérieur de la nation, de consolider les acquis démocratiques, de garantir l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national. Je m’engage solennellement, et sur mon honneur, à collaborer avec les organes de la transition pour la réalisation et la préservation de la cohésion nationale”, a déclaré M. Doumbouya.

Après cette prestation de serment devant la Cour suprême, M. Doumbouya est devenu ainsi le président de la transition guinéenne, chef de l’Etat et chef suprême des armées du pays, indiquent des observateurs locaux.

De son côté, le président de la Cour suprême a mentionné dans son discours le respect de la loi qui est la caractéristique de l’Etat de droit dans un pays, avant d’ajouter : “ceux qui vous applaudissent aujourd’hui, vont vous observer d’un oeil vigilent très critique, scrutant l’avenir avec un espoir mêlé d’angoisse”.

Il a invité le président de la transition à oeuvrer pour l’instauration de la justice, de la démocratie et de la stabilité pour que le pays puisse amorcer son développement socio-économique.

Juste après son investiture comme président de la transition, M. Doumbouya a réaffirmé l’engagement du CNRD à faire en sorte que la refondation de l’Etat y compris la justice soit une réalité. Tous les organes de la transition dont le gouvernement de transition, le Conseil national de transition joueront leur rôle pour la réussite de la transition politique, a-t-il souligné.

Il a réitéré sa volonté de respecter tous les engagements nationaux et internationaux auxquels la Guinée a souscrit.

Né le 5 décembre 1984 à Kankan, dans le nord-est du pays, Mamadi Doumbouya est marié et père de 4 enfants. 

Le président du Comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD), Mamadi Doumbouya a prêté serment vendredi devant la Cour suprême de Guinée pour devenir président de la transition.

La cérémonie s’est tenue en présence des ambassadeurs accrédités en Guinée et d’une délégation malienne conduite par le président du Conseil national de transition du pays, Malick Diaw.

“Moi Mamadi Doumbouya, président de la transition, je jure devant le peuple de Guinée de préserver en toute loyauté la souveraineté nationale, de respecter et de faire respecter les dispositions de la Charte de la transition, la dignité humaine, les lois et règlements de la République, de remplir mes fonctions dans l’intérêt supérieur de la nation, de consolider les acquis démocratiques, de garantir l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national. Je m’engage solennellement, et sur mon honneur, à collaborer avec les organes de la transition pour la réalisation et la préservation de la cohésion nationale”, a déclaré M. Doumbouya.

Après cette prestation de serment devant la Cour suprême, M. Doumbouya est devenu ainsi le président de la transition guinéenne, chef de l’Etat et chef suprême des armées du pays, indiquent des observateurs locaux.

De son côté, le président de la Cour suprême a mentionné dans son discours le respect de la loi qui est la caractéristique de l’Etat de droit dans un pays, avant d’ajouter : “ceux qui vous applaudissent aujourd’hui, vont vous observer d’un oeil vigilent très critique, scrutant l’avenir avec un espoir mêlé d’angoisse”.

Il a invité le président de la transition à oeuvrer pour l’instauration de la justice, de la démocratie et de la stabilité pour que le pays puisse amorcer son développement socio-économique.

Juste après son investiture comme président de la transition, M. Doumbouya a réaffirmé l’engagement du CNRD à faire en sorte que la refondation de l’Etat y compris la justice soit une réalité. Tous les organes de la transition dont le gouvernement de transition, le Conseil national de transition joueront leur rôle pour la réussite de la transition politique, a-t-il souligné.

Il a réitéré sa volonté de respecter tous les engagements nationaux et internationaux auxquels la Guinée a souscrit.

Né le 5 décembre 1984 à Kankan, dans le nord-est du pays, Mamadi Doumbouya est marié et père de 4 enfants. 

Avec l’Agence Xinhua

Workplace