Workplace

Forum Ditanyè : Newton Ahmed Barry et ses camarades comptent arbitrer le jeu politique

Ce lundi 24 mai, a eu lieu le lancement officiel d’un nouveau mouvement de la société civile dénommé « Forum Ditanyè ». L’objectif de cette association est de mettre en commun l’ensemble des intelligences, pour imaginer une démocratie et des institutions qui répondent pleinement aux aspirations du peuple. La conférence de lancement a été principalement animée par Newton Ahmed Barry, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et Dr Guy Yogo, tous deux membres du Comité de pilotage du Forum Ditanyè.

Workplace
Annonces
Workplace

D’entrée de jeu, les membres du nouveau mouvement ont été clairs : « le Ditanyè n’a pas pour ambition de conquérir et de gérer le pouvoir d’Etat. C’est de contraindre à la réflexion et à l’action pour imaginer une démocratie, des institutions et des mécanismes, qui nous mettent à l’abri des éternels recommencements et ballotages entre les politiques irresponsables et des militaires qui prétendent arbitrer le jeu politique mais qui ne sont pas dans leur rôle ».

Dirigé par une coordination de 17 membres placée sous la direction d’un comité de pilotage, ce forum est ouvert et l’adhésion y est libre et individuelle. Il poursuit, entre autres, deux missions. Celle de réfléchir sur nos institutions et notre démocratie, pour qu’elles s’adaptent aux Burkinabè et non les Burkinabè à elles. Il s’agit aussi d’engager de larges concertations pour la constitution d’un front démocratique pour assurer une veille citoyenne autour de la transition en cours.

Les membres du Forum Ditanyè remettent en cause le système démocratique et le personnel politique. Pour eux, la classe politique burkinabè est un perpétuel recommencement entre la déception des politiques et les militaires qui s’invitent au pouvoir.

Selon Dr Guy Yogo, il faut aller dans une refondation réussie. « Il est important de poursuivre ces réflexions, afin qu’elles puissent construire un contrat social qui soit la base de la gouvernance de notre pays, de telle sorte que nous puissions avoir des hommes et des femmes à la hauteur pour servir la patrie selon la volonté et les aspirations populaires », a-t-il argumenté.

Pour la réalisation de ses objectifs, le Forum Ditanyè entend aller à la rencontre des Burkinabè issus de toutes les couches sociales des provinces, régions et communes, et ce, à travers des conférences publiques, débats, fora, consultations, réflexions et recherches.


Djamila Kambou

Workplace