Workplace

Festival «Bobo Fête la Musique» : l’inclusion socio-économique des artistes en point d’orgue

Bobo Dioulasso célèbrera localement la Fête internationale de la musique les 19, 20 et 21 juin 2021. En prélude de cette grande manifestation, le comité d’organisation a animé une conférence de presse ce 15 juin 2021 à Ouagadougou. Placé sous le thème «Musique, Réconciliation et TIC : défis et perspectives», l’événement organisé par l’association Kambanda entend rassembler les différents acteurs sociaux de la ville de Sya.

Armel KAM donne les détails

L’événement est placé sous le patronage de la ministre de la Culture, Elise THIOMBIANO, et du Secrétaire général du Gouvernement, Stéphane SANOU; ainsi que le parrainage, entre autres, de Nestor BASSIERE (vice-président de l’Assemblée nationale) et Moussa ZERBO (entrepreneur et ancien député). Trois jours durant, la ville de Bobo-Dioulasso va vibrer au rythme de la fête de la musique. Pour la deuxième édition du «Festival Bobo Fête la Musique», l’objectif principal visé par les promoteurs est la participation de la musique à la résolution des problèmes socio-économiques du pays, à travers un éveil de conscience. Sur ce point, le Président du comité d’organisation, Armel KAM, explique : «Le festival se veut être une référence en matière de l’inclusion socio-économique des artistes et de promotion de la musique burkinabè et de la sous-région, afin de permettre une ouverture à l’international».


Pour ce qui est de la tenue de la conférence de presse à Ouagadougou au lieu de Bobo Dioulasso, la chargée de mobilisation, Biba ILBOUDO, justifie cela par la recherche d’une plus grande visibilité de l’événement, et l’implication des acteurs de Ouagadougou.


Le festival prévoit un programme diversifié et alléchant. Une grande parade d’animation, des tables-rondes, des conférences, des ateliers, des concerts live et bien d’autres activités ludiques et récréatives seront au menu. Le site choisi pour les concerts est le Boulevard de l’indépendance de Bobo-Dioulasso. Plus d’une centaine d’artistes sont déjà programmés du côté de Bobo-Dioulasso, selon le directeur artistique Sidiki PARÉ. «Une centaine d’artistes de Bobo-dioulasso, 05 de Ouagadougou, 05 de Banfora, 03 du Mali, mais aussi de la Guinée», a-t-il précisé.


En rappel, Kambanda, initiatrice de l’événement, est une association d’artistes burkinabè fondée en août 2020, après la première édition de Bobo fête la musique. Elle signifie en langue dioula, “voix d’ensemble”, et compte à ce jours 90 membres.

Workplace