Workplace

Fespaco : cette 27e édition a rempli toutes ses promesses, selon le président du Faso

La 27e édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) a refermé ses portes dans la soirée de ce samedi 23 octobre 2021, au palais des sports de ouaga 2000. La cérémonie officielle de clôture a eu lieu en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et de son homologue Macky Sall, président du Sénégal, pays invité d’honneur. Pour cette édition, l’Etalon d’or de Yennega a été décerné au Somalien Khadar Ahmed avec son film « la femme du fossoyeur ». Ce prix a une valeur de 20 000 000 FCFA. L’étalon d’argent est revenu à la réalisatrice haïtienne, Gessica Geneus, avec son film « Freda ». Elle est reparti avec une enveloppe de 10 000 000 FCFA. Quant à l’étalon de bronze, il a été décerné à Leyla Bouzid de la Tunisie avec son film « une histoire d’amour et de désir  ». Un prix doté et parrainé par la présidence du Sénégal, d’une valeur de 5 000 000 Francs. Ce sont au total 20 prix qui ont été décernés lors de la cérémonie.

A l’occasion de cette édition du FESPACO, 64 pays du monde entier se sont réunis à Ouagadougou, avec près de 150 000 festivaliers. Alors, le Délégué général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo, s’est dit satisfait, car pour lui, «la fête fut belle». Il a ensuite déclaré : «Ouagadougou mérite son festival.»


Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, au sortir de la cérémonie, a tout d’abord salué la présence de son homologue Macky Sall : « Nous avons remis ensemble l’Etalon d’or. Pour moi, c’est un signe de la fraternité et de l’amitié qui lient le peuple burkinabè au le peuple sénégalais ».


Pour le chef d’Etat burkinabè, cette 27e édition a rempli toutes ses promesses malgré, le contexte sécuritaire et sanitaire difficile. Selon lui, tous les acteurs ont fait montre de leur satisfaction. « Cela doit nous conforter quant à la volonté des cinéastes africains de faire en sorte que le cinéma africain ait sa place dans le monde du cinéma en général. Cela est encourageant et, comme je l’ai dit dès le départ, ça nous ramène à nos responsabilités de gouvernants pour donner un peu plus de moyens à ce secteur, afin de lui permettre de se développer », a laissé entendre Roch Marc Christian Kaboré.


Le président a terminé en confiant qu’il espère un rapport des conclusions des différentes rencontres qui ont eu lieu sur la question du développement du cinéma en Afrique.


Macky Sall, quant à lui, a remercié et félicité le président du Faso qui a permis l’organisation de cette édition, malgré les conditions de sécuritaires et sanitaires difficiles.

Il faut noter que deux Burkinabè ont remporté le prix du président du Faso. Il s’agit du prix du meilleur espoir et du grand prix du président du Faso.


En ce qui concerne le lauréat du grand prix espoir du président du Faso, c’est Kiswendsida Parfait Kaboré qui l’emporte avec son film « Après ta révolte, ton vote ». Il a reçu un trophée, un chapeau de Saponé labelisé, plus la somme de 3 millions de FCFA.


Delphine Yerbanga remporte le grand prix du président du Faso avec son film « sur les traces d’un migrant ».
Elle repart avec un trophée, le chapeau de Saponé et une enveloppe de 5 millions FCFA.


Quant à Moumouni Sanou, il a remporté l’étalon d’or de la catégorie film documentaire long métrage avec son film « Garderie nocturne ». Il a empoché la somme de 10 000 000 FCFA, un trophée et le chapeau de Saponé.


Le film « Zalissa » de Carine Bado a remporté le poulain de bronze dans la catégorie fiction court métrage. Ce prix est composé d’une somme de 2 000 000 FCFA, un trophée et un chapeau de Saponé

Rendez-vous est pris pour la 28e édition édition qui aura lieu du 25 février au 04 mars 2023.

Workplace