Workplace

FAMA 2021 : le lauréat c’est Freeman, “l’ami des prisonniers”

Les Faso Music Awards (FAMA) 2021 ont refermé leurs portes dans la soirée du samedi 20 mars à l’hôtel Royal Beach de Ouagadougou. La 8e édition des FAMA était placée sous le thème : “Musique et révolution numérique : défis et opportunités pour les artistes.” La cérémonie était placée sous le patronage du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna KABORE; et du ministre de la culture, des arts et du tourisme, Mme Élise THIOMBIANO.

Workplace
Annonces
Workplace

Les FAMA sont une distinction annuelle de personnalités culturelles en général, et celles du secteur de la musique en particulier, dont les actions profitent à l’ensemble des acteurs culturels et interpellent le grand public par leur caractère innovante. Le jury de l’édition 2021 était composé de cinq personnes, avec comme présidente l’artiste Wendy.

Le public, venu en grand nombre, a eu droit à des spectacles riches en couleurs : des prestations d’artistes tels que Kayawoto, Kalam, Dez Altino et Tanya; un défilé de mode, et la très attendue remise de trophées.

Une vue du public

C’est l’artiste regae-man Freeman TAPILY qui a été sacré lauréat de cette 8e édition des FAMA, pour son Festival “un vent de liberté” destiné principalement aux detenus .

Amzy a été désigné meilleur artiste de l’année 2021. Il était en compétition avec Kayawoto et Miss Tanya.
En compétition avec Smarty et Amsa BARRY, Issouf COMPAORE a remporté le prix de la meilleure chanson de sensibilisation contre la Covid-19.
En ce qui concerne le meilleur concept sur la Covid-19, c’est le groupe Vision Parfaite qui a été lauréat.
L’artiste Miss Tanya a décroché le prix du meilleur tube de l’année 2021. Quant au prix de l’Ambassadeur du Maroc, il a été remporté par l’artiste Audrey.

Les producteurs phonographiques ont également été récompensés pour leurs efforts de créativité au cours de l’année précédente. Toe Foro de Takoun Productions est désigné lauréat de cette catégorie. Il était en compétition avec Tidiane OUEDRAOGO de Destiny Productions, et Kaba Alexandre DIAKITE de 2 DKA.
Le prix du meilleur réalisateur de clip vidéo de l’année est revenu à San Remy TRAORE. il l’a remporté avec le clip Rakaran Biiga de Kayawoto.
Le meilleur graphiste de l’année est Issouf KONKOBO de Bark Design.
Jean Marie NABI dit Zopito est lauréat du meilleur festival de spectacles. Il a remporte le prix avec son festival Afro Beat.
Cherif KARAMBIRI est sacré meilleur manager de l’année. Il est manage l’artiste en vogue Hugo Boss.
Pissi, lui, a été désigné meilleur arrangeur de l’année.
Les hommes de médias ont aussi été récompensés. Ainsi, Marius DIESSONGO de la RTB a été désigné meilleur journaliste culturel de l’année. Il était en compétition avec Fatim BARRO de Artiste.bf, et Lamine TRAORE de Radio Oméga.
La soirée de Gala s’est terminée en toute beauté par la récompense du meilleur jeune maître de cérémonie. C’est Rachim Nasser SANOU qui a remporté ce prix. Aux âmes bien nés, la valeur n’attend point le nombre des années, dit-on. Rendez-vous est pris pour la 9e édition en 2022.

Workplace