Workplace

Egypte : découverte des vestiges d’un bâtiment considéré comme l’un des Temples perdus du Soleil

Une expédition archéologique conjointe italo-polonaise a découvert, au sud de la capitale égyptienne Le Caire, les vestiges d’un bâtiment considéré comme l’un des quatre “temples du soleil” perdus, qui était dédié il y a 4 500 ans au culte du dieu du soleil Rê.

Workplace
Annonces
Workplace

Le ministère du Tourisme et des Antiquités a indiqué, ce samedi, dans un communiqué que “la mission archéologique italo-polonaise effectuant des fouilles au temple du célèbre pharaon Niouserrê à Abou Ghorab (le désert au sud du Caire) au nord d’Abusir, a découvert les vestiges d’un bâtiment en brique crue sous le temple”.

Le ministère égyptien a expliqué que “les premières études indiquent qu’il pourrait s’agir de l’un des quatre temples solaires perdus de la cinquième dynastie (environ 2487 – 2449 avant JC), qui n’a pas été découvert jusqu’à présent”.

“Les fouilles seront achevées sur le site pour en savoir plus sur ce bâtiment”, a ajouté le ministère.

Et de souligner que “les vestiges du bâtiment découvert ont été construits en briques, et il a été partiellement démoli par Niouserrê, afin construire son temple (connu sous le nom de Temple du Soleil)”.

Selon le ministère du Tourisme et des Antiquités, “les vestiges du bâtiment, dans lequel des récipients en poterie, qui peuvent avoir été utilisés dans des rituels, ont été découverts, sont accessibles par une entrée construite en roche calcaire (…) menant à une zone et un sol pavé de briques, contenant d’énormes blocs de quartz, sous le sol du temple de Niouserrê”.

Massimiliano Nuzzolo, le chef de la mission, a confirmé, selon le communiqué du ministère, que “la mission achèvera bientôt ses travaux pour tenter de dévoiler davantage de secrets sur le bâtiment”.

L’annonce officielle égyptienne a été faite à moins d’une année après les rapports de médias occidentaux, en novembre 2021, faisant état de la découverte par des archéologues occidentaux de “ce que l’on pense être l’un des temples du soleil perdus en Égypte”.

La chaîne américaine d’information CNN, a rapporté les déclarations de Nuzzolo, qui a fait savoir qu'”en 1898, des archéologues qui faisaient des gouilles sur le site ont découvert le Temple du Soleil, qui a été construit par Niouserrê”.

Nuzzolo a déclaré : “Les sources historiques indiquent qu’il y a 6 temples solaires construits autour de la région d’Abou Ghorab, mais seulement deux d’entre eux ont été découverts”, alors que la nouvelle découverte pourrait constituer une preuve probable d’un troisième temple solaire.

“Il est très probable que certains des temples solaires qui restent aient également été construits en utilisant des briques avec des éléments en pierre, ce qui a peut-être facilité leur disparition au fil des siècles”, a ajouté Nuzzolo.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Agence Anadolu

Workplace