Workplace

Economie informelle : le ministre TIEMTORE recueille les préoccupations de la faîtière

Le Ministre de la Jeunesse, de la Promotion de l’Entrepreneuriat et de l’Emploi, Salifo TIEMTORE, a initié une rencontre ce 25 janvier 2021 avec les acteurs de l’économie informelle regroupés sous la bannière du Conseil National de l’Economie Informelle du Burkina Faso (CNEI-BF).

Ce rendez-vous était une prise de contact entre le ministre Salifo TIEMTORE, nouvellement reconduit à la tête du ministère, et la nouvelle faîtière mise en place selon les recommandations du dernier forum de l’économie informelle.

Les acteurs de l’économie informelle ont saisi cette tribune pour lancer leur plaidoyer qu’ils inclinent en 09 points, dont les principaux sont l’octroi d’une ligne budgétaire au CNEI-BF. Ils ont demandé également la mise en place de la structure dans les différentes provinces, l’association du CNEI-BF aux voyages d’affaires, et l’organisation de voyages de partages d’expérience à l’extérieur. Les acteurs ont par particulièrement plaidé pour la reconnaissance et la prise en compte du CNEI-BF par les départements ministériels et les institutions.


Au-delà des plaidoyers formels, le président du CNEI-BF, Salif NIKIEMA, a tenu à rappeler l’importance des acteurs de l’économie informelle et leur prise en compte dans les sphères de décisions : «il faut tout faire pour que les acteurs du CNEI-BF soient impliqués dans les prises de décisions, parce que c’est eux qui sont chargés de l’application des mesures sur le terrain. Il faut nous appeler à la table de dialogue pour que l’économie informelle puisse grandir ».


Le ministre Salifo TIEMTORE a pris acte des préoccupations énumérées, et a rassuré de son engagement à faire en sorte que les différentes préoccupations trouvent des solutions. «Nous leur avons suggéré de travailler dans la cohésion, le respect et la mutualisation de leurs forces pour que nous puissions les encadrer », a laissé entendre le ministre Salifo TIEMTORE.

Workplace