Workplace

Dialogue politique : l’idée d’un Fonds spécial pour les FDS a été émise

Au sortir du dialogue politique ce 19 juin, Simon COMPAORÉ s’est exprimé face à la presse. Le président du MPP a indiqué que le dialogue a été suspendu et reprendra le 03 juillet prochain. Il justifie cette suspension par la recherche de consensus des participants sur plusieurs questions à l’ordre du jour. Parmi les propositions faites, figure la création d’un Fonds spécial pour les FDS.

Workplace
Annonces
Workplace


Simon COMPAORÉ est revenu également sur le sujet de la sécurité, qui était au centre des échanges.

« Des efforts ont été faits au niveau de l’Etat pour que la loi de programmation militaire soit bien exécutée, ce qui a permis une dotation conséquente de nos forces de défense et de sécurité », a-t-il déclaré. Il a également évoqué la création d’un fonds spécial pour les FDS. Ce fonds sera alimenté par l’effort collectif des burkinabè selon le représentant de la majorité.


Des questions relatives au processus électoral étaient également au menu des échanges. Notamment la relecture à minima du code électoral. Cela concerne des points comme l’introduction du suffrage universel au niveau des élections locales. Après échanges, le dialogue politique reviendra sur ce point le 03 juillet prochain.


Une décision a été cependant prise à l’unanimité. Il s’agit d’un plaidoyer pour la prorogation de la validité de la carte d’électeur au 31 décembre 2022. «Étant donné les difficultés qu’il y a à produire des CNIB pour l’ensemble des Burkinabè d’ici les élections municipales, nous avons préconisé que les cartes d’électeurs gardent leurs validité. La classe politique demande donc à ce que tous les burkinabè détenteur de la carte d’électeur puissent voir leur validité gardée jusqu’au 31 décembre 2021»

Workplace