Workplace

Deux soldats rwandais capturés dans l’Est de la RDC

Les autorités congolaises ont annoncé avoir capturé deux soldats rwandais dans l’Est de la République démocratique du Congo où les forces congolaises sont aux prises avec les rebelles du M23.

Workplace
Annonces
Workplace

Les deux soldats rwandais ont été capturés par des villageois de Bihumba dans le territoire de Rutshuru à plus de 20 kilomètres de la frontière rwandaise, a déclaré à la presse, le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire de la province du Nord – Kivu.

Sur des images diffusées par l’armée, on voit les deux militaires en treillis, munis d’armes de combat et de pièces d’identité.

L’un faisait même partie du contingent rwandais au sein de la force des Nations Unies au Sud Soudan en 2020.

D’après leur propre récit, rapporte le porte-parole militaire, ils ont été déployés sur le territoire congolais, mercredi avec pour but d’attaquer le camp stratégique de Rumangabo.

Les combats étaient intenses. L’armée avait eu raison des assaillants.

Dans leur débâcle, poursuit le porte-parole militaire congolais, ils se sont égarés avant d’être capturés par des villageois.

Pour sa part, l’armée rwandaise a indiqué dans un communiqué que ses deux soldats ont été kidnappés par les FDLR, un groupe rebelle rwandais basé en RDC et considéré comme génocidaire par Kigali.

Toujours selon le Rwanda, ces militaires auraient été kidnappés lors d’une attaque conjointe des forces congolaises et des FDLR contre une patrouille de soldats rwandais le long de la frontière.

Kigali demande aujourd’hui leur libération. l’Eglise protestante, deuxième plus importante confession religieuse dans le pays a plaidé dans un communiqué pour des « procès publics » à l’endroit de deux détenus.

L’église encourage le gouvernement à envisager la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda.

Workplace