Workplace

Des Nigériens violentés à Abidjan, Niamey dépêche une mission ministérielle

Le gouvernement nigérien a annoncé l’envoi d’une mission ministérielle en Côte d’Ivoire, au lendemain des violences contre des ressortissants nigériens dans la capitale ivoirienne Abidjan.

Workplace
Annonces
Workplace

L’annonce été faite, jeudi, par le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la coopération Massaoudou Hassoumi.

“Nos compatriotes vivant en Côte d’Ivoire ont été victimes d’un malentendu. Ce malentendu vient d’une vidéo concernant un pays”, a indiqué le ministre Massaoudou dans une déclaration rapportée par le site officiel de la présidence nigérienne.

“Le président de la République a décidé d’envoyer le ministre de l’Intérieur et le ministre délégué aux Affaires étrangères en Côte d’Ivoire”, a-t-il ajouté, précisant que la mission ministérielle va présenter la compassion du gouvernement et du peuple nigérien à la communauté nigérienne en Côte d’Ivoire et “évaluer la situation sur place”.

Mercredi, des ressortissants nigériens ont été pris cible dans plusieurs quartiers de la capitale économique ivoirienne Abidjan par des jeunes ivoiriens.

Selon des témoignages recueillis par des médias ivoiriens et nigériens, de nombreux ressortissants nigériens ont été blessés à l’aide d’armes blanches et beaucoup de leurs biens ont été spoliés ou saccagés.

Les incidents sont intervenus suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle des militaires s’exprimant en haussa, une des principales langues du Niger, commettaient des exactions sur des jeunes qui seraient des migrants ivoiriens.

Vérification faite, la vidéo a été tournée au Nigéria et non au Niger.

Dans un communiqué publié jeudi, la communauté ivoirienne au Niger a démenti la vidéo, soulignant “qu’aucun ivoirien vivant au Niger n’est victime des tels agissements” et invitant à la cessation “immédiate” des violences contre les Nigériens vivant en Côte d’Ivoire.

Agence Anadolu

Workplace