Workplace

Crise de l’éducation : les députés CDP prônent le dialogue avec les élèves

Le Groupe parlementaire CDP a animé une conférence de presse ce 1er juin 2021. Les députés du Congrès pour Démocratie et le Progrès ont fait le bilan, à travers les échanges, de leur participation à la première session ordinaire de l’année et à la vie de l’institution.

Workplace
Annonces
Workplace
Achille Joseph TAPSOBA

Présidé par le député Achille Joseph TAPSOBA, le groupe parlementaire CDP est composé de 15 membres dont une femme. Le parti de la daba et du maïs a été crédité de 20 députés au sortir des élections législatives du 22 novembre 2020. Cependant, lors de la constitution des groupes parlementaires, le CDP a convenu que 5 de ses députés puissent se mettre avec d’autres députés de partis d’opposition pour constituer le groupe parlementaire Paix, Justice et Réconciliation Nationale (PJRN).

Sur la participation du parti aux activités parlementaire, Achille TAPSOBA est revenu sur la déclaration de politique générale du premier ministre prononcée le 04 février 2021. Le CDP avait exprimé son opposition en votant contre la déclaration. Le président du groupe parlementaire CDP justifie cette opposition : « La déclaration de politique générale du premier ministre étant la mise en œuvre du programme du candidat de la majorité, le groupe parlementaire a estimé que son programme porté par son candidat, même s’il n’a pas obtenu la majorité du suffrage, reste pertinent et le meilleur programme alternatif pour le développement du Burkina Faso». Le CDP a également jugé insuffisant les réalisations du gouvernement à l’occasion de la déclaration sur la situation de la nation du premier ministre à la session ordinaire du 20 mai 2021.

Les députés CDP ont également apporté leur lecture sur des sujets de l’heure, notamment la crise dans le monde éducatif. Face au fait, le groupe parlementaire CDP demande au gouvernement d’assumer ses responsabilités, et de dialoguer avec tous les acteurs, les élèves y compris. « Face à la gravité de la situation, notre groupe estime qu’une sortie de crise passe nécessairement par une véritable concertation avec tous les acteurs du monde éducatif, y compris les élèves. Nous lançons un appel au gouvernement pour assumer sa responsabilité de trouver une issue convenable à cette crise pour le bien de nos enfants, des parents, des enseignants et de la nation» a conclu Achille TAPSOBA.

Workplace