Workplace

Coup d’État au Burkina : les sentinelles de la démocratie soutiennent la junte

« Les Sentinelles de la Démocratie » étaient face à la presse ce 26 janvier 2022 pour donner leur lecture de la situation nationnale. Cette organisation de la société civile a apporté son soutien aux militaires au pouvoir.

Présence des chefs coutumiers

Dans sa déclaration, le secrétaire général du mouvement, Bossou Richmond Jean-Bosco, s’est dit convaincu de la capacité des militaires à juguler la crise qui secoue le Burkina. « Nous croyons en la capacité du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), à garantir la sécurité des Burkinabè et leurs biens, ainsi que le retour à une souveraineté territoire et nationale effective », a-t-il indiqué.

Nous avons le devoir de nous unir impérativement, pour garantir la réussite du processus de transition, défendre la survie commune de notre peuple, et léguer aux générations futures, un Burkina de paix et de prospérité

Bossou Richmond Jean-Bosco

Les Sentinelles de la Démocratie ont déploré l’opposition de certaines OSC à la junte. « Depuis l’arrivée du MPSR au pouvoir, nous constatons à nouveau, avec grande désolation, une adversité sans fondement au sein de la société civile. A ce propos, nous tenons à rappeler que l’heure n’est pas à la division. C’est maintenant que commence le vrai travail, la veille citoyenne », a déclaré Bossou  Richmond Jean-Bosco, avant d’exhorter les Burkinabè à l’union autour du MPSR, pour la survie de la nation.

Bossou Richmond Jean-Bosco

 « Nous avons le devoir de nous unir impérativement, pour garantir la réussite du processus de transition, défendre la survie commune de notre peuple, et léguer aux générations futures, un Burkina de paix et de prospérité », a-t-il fait savoir.

Workplace