Workplace

Côte d’Ivoire : l’académie anti-terroriste va bientôt offrir des formations pointues

Imam Ousmane DIAKITE. Crédit photo : Fraternité Matin

L’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT), une structure à vocation africaine  consacrée à la formation sur la lutte contre le terrorisme, s’apprête à offrir des formations pointues. Cette information est ressortie lors d’un colloque sur l’Académie tenue le 22 avril dernier à Abidjan, sous le thème : « Terrorisme au Sahel et en Côte d’Ivoire : entre convergence et spécificités ». Il a connu la participation d’acteurs institutionnels impliqués dans la lutte contre le terrorisme, de diplomates et de représentants d’organisations internationales.

Déjà, en juin prochain se tiendra à Paris,  une conférence des donateurs pour mobiliser des ressources en faveur de l’Académie. Par ailleurs, en 2022, l’Union européenne appuiera l’AILCT, selon l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, qui s’exprimait à l’ouverture du colloque.

Pour le ministre ivoirien de la défense, compte tenu de son caractère transfrontalier, la lutte contre le terrorisme ne peut être menée en vase clos.

En rappel, la création de l’Académie avait été conjointement été décidée le 30 avril 2017 à Abidjan, par  les présidents Emmanuel MACRON et Alassane Dramane OUATTARA.

 Lancée par la suite en octobre 2018, l’Académie dispose  de trois grandes infrastructures : une école des cadres pour les acteurs de la lutte contre le terrorisme, un institut de recherche stratégique pour le partage de doctrines, et un camp d’entraînement doté installations spécifiques : des installations de tir, une diversité de milieux (urbain, maritime, lagunaire, 3…).  Ces infrastructures, seront inaugurées dans les mois à venir.

De 2017 à ce jour, l’Académie a accueilli plus de 300 stagiaires venus d’une douzaine de pays africains.

Workplace