Workplace

Congrès ordinaire de la NAFA : des réajustements pour accompagner le programme de la majorité

La Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a tenu son deuxième congrès ordinaire de l’année 2021 à Ouagadougou les 26 et 27 mars 2021. Le parti a réfléchi sur le thème «Paix et stabilité socio-économique du Burkina Faso : quelles contribution de la NAFA?».

Arrivée fraîchement à la majorité présidentielle, la NAFA compte apporter des pistes de solutions sur les questions de l’heure que sont la réconciliation nationale et la crise sécuritaire.
Pour ce faire, le président du parti, Pr Mamoudou H. DICKO, appelle toute la population a s’impliquer dans la gestion du pays et à prendre conscience du danger de la situation, quelque soit leurs localités. «Le terrorisme freine le développement parce que tous les projets qui sont prévus dans les zones d’insécurité tombent à l’eau», a-t-il déclaré, avant d’ajouter que la NAFA est un parti social-démocrate, mais avec une vision de social-démocratie concurrentielle . Cette posture confère donc au parti la position d’une entité qui doit faire en sorte à ce que les services publics soient aussi concurrentiels que les services privés. Une manière qui peut amener le parti à apporter une contribution significative au développement du pays.

Sur l’adhésion de la NAFA à la majorité, Mamadou Dicko estime qu’il y a plusieurs raisons qui ont conduit à cette orientation. Pour lui, il y a des actions gouvernementales qui sont à accompagner. Sur cet aspect, il a pris exemple sur le chantier de la réconciliation conduit par l’ancien chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré. « Si nous observons tout ça, nous serons mal à l’aise de rester dans l’opposition », a-t-il expliqué.

Ce congrès a également servi de cadre pour le renouvellement du bureau exécutif national du parti. Mamadou Dicko a été reconduit à la tête des instances par les militants. Le congrès, dans ces recommandations, a suggéré la continuité de l’implantation du parti dans tous les recoins du Burkina Faso. Et, pour mieux accompagner le président du Faso, le manifeste du parti a été revu afin de prendre en compte certains aspects du programme présidentiel.

Workplace